, Le blog de Denis

Chez Gladines rue de Charonne

Chez Gladines rue de Charonne

C’est l’une de mes adresses gourmandes dans le 11eme arrondissement du côté de la rue de Charonne que j’affectionne particulièrement même si j’essaye d’y aller le moins souvent possible car c’est plutôt calorique et en ce moment j’essaye de faire attention.

Chez Gladines on vient prendre du plaisir avec des spécialités du Sud-Ouest et du Pays Basque.

A midi, c’est un peu notre soupape de décompression pour se détendre après une matinée difficile ou pour fêter quelque chose.

Le rapport qualité prix est vraiment correct et les plats sont à base de canard, de patates, de sauces et de crème : la vie quoi ! C’est plutôt simple mais copieux.

En plus ils ont une très bonne carte des vins avec un Cahors très abordable (et aussi un petit calva pour finir de vous rendre heureux…).

Pavé de Canard sauce roquefort

Gladines est une chaîne, vous pouvez retrouver toutes les adresses ici, mais j’aime beaucoup l’ambiance et le cadre de la rue de Charonne ainsi que l’accueil et le service qui sont hyper chaleureux.

Une adresse où l’on se sent réellement bien !


Les meilleures applications Ipad pour la photo

Flickr Studio pour Ipad

J’avais acheté un Ipad principalement pour télécharger des e-books mais c’est encore avec les photos que je m’éclate le plus, il faut avouer qu’un écran retina c’est magique pour les images.

Flickr n’ayant pas optimisé son application pour Ipad* mais seulement pour Iphone, j’utilise principalement FlickStackr qui est la plus complète pour regarder les photos de ses contacts, parcourir les groupes et explorer le monde. Je peux y rester des heures car c’est plus rapide et plus ergonomique que de passer par leur site web et la qualité de l’écran rend l’expérience vraiment agréable.

J’utilise aussi Flickr Studio qui possède une interface vraiment magnifique mais qui est moins pratique pour éditer ses photos que FlickStackr  (tag, groupe, géolocalisation).

Pour Instagram j’utilise Retro et Flow qui sont destinées à la visualisation sur Ipad mais on ne peut pas poster de photos et je suis super déçu qu’Insta n’ai jamais optimisé son appli pour tablettes.

*Edit du 22 octobre : note déjà obsolète car l’application Ipad officielle optimisée pour les tablettes sort aujourd’hui. Vous pouvez la télécharger sur l’Apple Store.

J’ai modifié mon flux de production pour publier mes photos sur Flickr

J’avais l’habitude de prendre mes photos en Raw, de le développer sur Lightroom et de les exporter en JPG pour les publier ensuite sur Flickr ou sur Instagram, un parcour plutôt classique dans le traitement d’images.

Depuis que j’ai le Lumix GX7, grâce à sa connectivité Wi-Fi je peux sélectionner mes photos directement sur ma tablette avant de les retoucher avec des applications photo. J’utilise principalement Snapseed, la plus performante et la plus complète, VSCOcam qui possède de jolis filtres pour créer un effet mat très en vogue actuellement et je les finalise avec Phototoaster.

Pour faire des montages j’ai testé Photoshop mix qui paraît prometteuse, plus simple mais moins complète que l’excellente application FilterStorm.

Ensuite je les publie sur Flickr ainsi mes photos ne passent plus par mon ordinateur.

C’est vraiment une autre façon de travailler plus rapide et spontanée.

Si vous connaissez de belles applications photos pour Ipad, n’hésitez pas à me laisser un commentaire.


Le mercredi, c’est gratuit à la maison européenne de la photographie

Mouvement René Burri

J’adore traîner à la maison européenne de la photographie et j’ai appris il y a peu que l’entrée était gratuite pour tous le mercredi de 17 h à 20h.

Le musée se situe entre mon bureau et la maison alors je me laisse tenter pour voir des jolies expositions photographiques avec une programmation éclectique et variée. Certes il y a beaucoup de monde mais cela vaut le coup d’aller regarder des beaux tirages. J’adore Flickr et les photos en ligne mais il parait que pour exister une photo a besoin d’être imprimée et j’aime comprendre pourquoi tel photographe est exposé plutôt qu’un autre.

Hier par exemple, j’ai vu mouvement de René Burri un artiste suisse et j’ai adoré son travail, il ne vous reste plus qu’une journée pour y aller donc je n’insiste pas mais si vous voulez qu’on l’on se retrouve le mercredi soir pour discuter photo et découvrir des photographes, je compte y aller assez régulièrement alors n’hésitez pas à me contacter.

La maison européenne de la photographie
5/7 Rue de Fourcy – 75004 Paris
Informations pratiques

 


Des housses et des étuis vintage

Des housses et des étuis vintage

Je ne parle pas beaucoup de mes nouvelles acquisitions mais en septembre j’ai craqué pour deux nouveaux produits qui égayent mon quotidien par leur esthétique.

J’aime les beaux objets nomades et qui dit nomades dit protections pour les transporter. Si dans les années 2000 nous n’avions le choix de n’utiliser que des sacoches moches (noires et multipoches) pour ordinateur portable désormais de nombreuses sociétés proposent de bien jolies choses.

Il y a 5 ans pour mon Samsung NC10 j’avais découvert des housses originales chez Tribbes. Depuis je recherche toujours de jolis moyens pour protéger et habiller mes appareils mobiles.

Pour mon Lumix

Le premier c’est cet étui en cuir marron pour le Lumix GX7 qui lui donne une touche vintage irrésistible. C’est un peu cher mais finalement le prix se justifie par une qualité irréprochable, le cuir est magnifique et il est cousu à la main avec de belles coutures et des détails qui ne trompent pas sur sa fiabilité.

C’est idiot mais je suis en admiration devant cet objet. Vous pouvez découvrir le descriptif détaillé ici. Il est livré avec une dragonne et je viens de commander la sangle de la même couleur pour le garder autour du cou, appelez-moi Tintin reporter !

Cet étui est fait sur mesure pour le Lumix GX7 mais le vendeur propose d’autres modèles pour différents types d’appareils photo principalement pour les hybrides haut de gamme. Il vend aussi des sangles avec de très belles finitions dans de nombreux coloris.

Je trouve que le Lumix est déjà un très bel appareil photo mais avec cet étui il est magnifique et quand je ne m’en sert pas je le laisse sur le buffet du salon comme une objet de décoration. On croirait un appareil photo ancien alors qu’il est truffé de nouvelles technologies.

Pour mon Ipad

L’autre objet qui m’a séduit c’est une housse pour Ipad Herschel. Je suis fan de cette marque dont je vous avais parlé l’année dernière lors de l’achat de mon sac à dos inspiré d’un style randonneur vintage de très bonne qualité avec des petits détails qui font toute la différence.

Quand j’ai vu qu’Herschel faisait des housses pour Ipad je n’ai pas hésité une seconde et je l’ai commandé en ligne sur l’Apple Store car c’est assez difficile à trouver à Paris ou alors dans les boutiques pour Hipster de la rue Tiquetonne mais vendu trois fois le prix.

J’adore son intérieur tout doux et sa doublure rayée, mon Ipad Air doit se sentir tellement bien dedans….

Il n’y a que pour Iphone où je n’ai jamais trouvé mon bonheur et je traîne une vieille coque de protection assez moche en caoutchouc mais qui fait le boulot.


En vrac et dans le désordre mes petites news de la rentrée

 Les Berges de Seine

Je délaisse un peu mon blog ces derniers temps pour pas mal de raisons, d’abord c’est l’été après l’heure et le soir je profite des derniers rayons du soleil avant de plonger dans l’hiver, le froid, la nuit, toussa.

Et en ce moment les Berges de Seine sont assez agréables, tout cet espace aménagé avec nos impôts alors que finalement le soir il y a très peu d’activités par contre les bars et restauration privés il y en a partout. Mais j’ai promis de ne plus parler de politique ici, ce qui est dommage vu l’actualité brûlante de cette rentrée. On en arrive à un point où l’on ne sait même pas s’il faut en rire ou en pleurer car avec ce gouvernement on touche vraiment le fond.

Sinon j’ai enfin cédé à la tentation de la tablette et acheté un Ipad Air. Objet génial pour la consultation mais peu créatif. Je me vois mal écrire mes articles et encore moins retoucher mes photos dessus, mais c’est tellement fabuleux comme objet et je me gave de e-books et de e-magazines ! J’ai dû télécharger de quoi lire pendant 5 ans. Et oui, je me mets au livre numérique, on pourra dire que je ne suis vraiment pas un early adopter, j’ai tout après tout le monde, alors vous imaginez que la sortie de l’Iphone 6 cela m’en touche une sans faire bouger l’autre…

J’ai aussi trouvé un surmatelas à mémoire de forme digne des plus grands hôtel Hilton. Avec ça et mon Ipad je vais vivre comme Alexandre le bienheureux, amis IRL vous n’êtes pas prêt de me voir, surtout après mon gavage de cet été qui me force à me retrouver encore au régime. Il suffit de voir les photos de mon week-end dans un camp naturiste pour comprendre…

J’ai refait mon photos blog depuis quelques mois, mais je ne vous en ai jamais parlé ici, enfin je ne m’en souviens plus. J’ai acheté un template assez sympa qui me permet de présenter des photos en plein écran et adapté pour les mobiles et les tablettes. Il y a plusieurs galeries thématiques comme l’île Maurice, mon Paris ou mes balades et une rubrique projets ou j’essaye de travailler sur des thèmes précis. J’écris aussi quelques articles sur la photo mais assez rarement, je n’ai pas la capacité d’alimenter deux blogs. Bref, la photo me passionne toujours autant et depuis que j’ai mon Lumix GX7 j’ai toujours un appareil à portée de main et je conserve mon reflex pour mes balades.

J’avais commencé une rubrique mode il y a deux ans, mais j’ai trop la flemme de faire des photos, je ne sais pas comment font les blogueuses mode pour sortir autant de clichés d’elles ? Pourtant c’est dommage j’ai un dressing qui en ferait pâlir plus d’une.

Je ne parle plus de la rentrée scolaire de ma fille car cela fait longtemps que je n’ai plus le droit de l’accompagner au collège je ne voudrais pas la ficha, c’est triste ;)


Ma première expérience naturiste à Héliomonde

heliomonde
Je cherchais une idée de dernière minute pour passer le week-end du 15 aout hors de Paris mais malheureusement tout ce que je voulais faire était complet. Et voilà qu’une vieille idée resurgit : si on allait passer quelques jours dans un camp naturiste ?

J’avais déjà fait du nudisme sauvage sur des plages désertes mais jamais en groupe au milieu d’inconnus. Et il y a une énorme différence entre s’allonger nu sur sa serviette en faisant des allers-retours rapides dans l’eau et se balader à poil 24h sur 24 comme si de rien était en essayant de regarder les gens dans les yeux.

Nous avons donc passé deux nuits dans le camping d’Héliomonde à Saint-Chéron à une cinquantaine de kilomètres de Paris.

Facile d’accès avec le RER C, après une vingtaine de minutes de marche on arrive au camping. On nous remet les clés et on nous explique les règles de vie. La nudité est obligatoire dans tout le centre en fonction des conditions météo et elle est obligatoire quoi qu’il arrive au bord de la piscine.

Pour moi c’était une première dans un camping, je découvre un bungalow plutôt fonctionnel en très bon état avec un petit jardin. Une fois nos affaires rangées (ce qui fut rapide vu le peu de vêtements emportés), c’est le moment où il faut se déshabiller.

Il ne faut pas trop réfléchir. Je me mets nu avec uniquement une paire de basket aux pieds et une serviette de plage autour du cou et je pars en éclaireur en direction de la piscine.

Cela fait vraiment bizarre de marcher à poil dans un si grand espace. Je croise des campeurs encore habillés en train d’installer leur tente. Je les salue d’un timide bonjour et je rejoins la piscine.

Il y a une trentaine de personnes nues au bord en train de lézarder au soleil de tout âge, j’ai l’impression que tout le monde me regarde et je ne suis pas super à l’aise, surtout qu’après mes vacances en Bretagne et ses nombreux barbecues/apéros je suis à mon poids maximum (mais ici je ne déborde pas dans mon maillot).

Je pose ma serviette et je plonge dans la piscine, au moins on se sent moins vulnérable et c’est tellement agréable de nager nu en toute liberté.

Forcement avec la fraîcheur de l’eau, en sortant je ne suis pas vraiment à mon avantage mais je commence à me détendre et personne ne fait attention à moi. Je me sèche rapidement et je retourne au bungalow chercher Sylvie pour lui expliquer qu’il n’y a rien à craindre….

Comme la majorité des femmes elle préfère garder un tee-shirt pour se promener alors que les hommes sont souvent intégralement nus, surement une question de frilosité…

Nous passons la journée à la piscine où contrairement à ce qui avait été annoncé nous avons eu un temps magnifique.

Les appareils photo et téléphones portables sont interdits pour des raisons évidentes, ce qui rend l’ambiance beaucoup plus agréable, on n’est pas obligé d’écouter les conversations téléphoniques de nos voisins. Et c’est très bien surveillé, on en a vu quelqu’un se faire exclure à cause de ses regards trop insistants car il n’a pas su faire la distinction entre sexe et naturisme.

On a beau dire que personne ne fait attention à vous, il y a quand même pas mal de regards qui se croisent et ça mate pas mal. Mais c’est plutôt cool et pas du tout malsain. Une fois que l’on a vu la personne nu on passe à autre chose.

A ce sujet, pardon pour la qualité de mes photos, je sais que vous êtes déçus ;) mais sachant que c’était partiellement interdit je n’avais pas emporté mon Lumix seulement un petit appareil compact d’appoint.

Le soir à l’heure de l’apéro on croise des puristes qui restent nus et d’autres qui se sont habillés pour l’occasion, c’est plutôt rigolo car personne ne se pose de questions et chacun fait comme bon lui semble dans le plus grand respect de la liberté d’autrui.

Nous rentrons prendre une douche dans notre bungalow, et j’apprécie de ne pas avoir à fermer les rideaux de la chambre en sortant de la douche, je vais même me sécher à poil dehors sur la terrasse. Peu importe le regard des voisins pour une fois que le vis à vis n’est gênant…

Le lendemain on a passé la journée au bord de la piscine, et comme la météo n’annonçait pas un temps terrible nous avions oublié crème solaire ce que je l’ai un peu regretté car certaines parties de mon corps n’avaient pas l’habitude de voir le soleil…

A Héliomonde il n’y a pas de supérette ce qui est dommage d’une part car c’est pratique et de l’autre cela m’aurait beaucoup amusé d’aller choisir mes fruits et légumes nu comme un vert comme on peut le voir dans les reportages sur le naturisme à la télé.

Le dernier jour on s’est fait une randonue dans la forêt, c’est plutôt marrant, surtout quand on croise d’autres personnes et que l’on discute de l’itinéraire le cul à l’air comme si de rien n’était.

denis-naturiste

Mon avis sur cette première expérience naturiste

Pour une première expérience dans un camp, c’est plutôt réussi, vu que je n’avais jamais fait de glamping, ni de naturisme, le changement a été radical et j’ai complètement déconnecté de mon quotidien parisien.

J’ai adoré l’ambiance et les gens avaient l’air sympa. On se sent en sécurité par rapport aux voyeurs (pas envie de retrouver des photos de nous sur des forums ou dans le cloud…). Le personnel est cool et le centre propre et bien géré. C’est calme, en pleine nature avec de nombreuses activités sportives.

Par rapport à la nudité on se sent vite à l’aise même si je pense qu’il faut un peu plus de temps pour ne plus y penser du tout car la pudeur est le résultat d’un conditionnement dont il est difficile de se défaire rapidement.

Mais dans l’ensemble j’ai adoré l’expérience.

On a le sentiment de vivre en autarcie coupé du monde, d’ailleurs beaucoup de naturistes passent leur vacances exclusivement dans des camps pour se préserver des regards, c’est un style de vie vraiment à part, peu compatible avec notre société moderne.

Héliomonde est le seul centre de la région parisienne et c’est une excellente adresse pour débuter car on peut y venir à la journée et c’est aussi un havre de paix pour les naturistes qui ne possèdent pas de jardin sans vis-à-vis et veulent passer un week-end nu entre amis pour renouer des liens avec soi les autres et la nature.

Et vous le naturisme, on ouvre le débat, vous pratiquez, vous y pensez, c’est une expérience qui vous tente ou c’est un sujet tabou ?


Nos vacances dans le Golf du Morbihan

Ce sont nos deuxièmes vacances l’été dans le Golf du Morbihan sur la presqu’île de Rhuys. La dernière fois c’était il y a 7 ans, nous étions chez Pierre et Vacances au port du Crouesty où nous avions passé un très bon séjour malgré une météo assez capricieuse.

Ensuite nous avons privilégié la Méditerranée ou l’océan Indien pour être sûr d’avoir du beau temps.

Mais l’appel de la Bretagne est toujours plus fort et nous avons décidé d’y retourner.

La vue depuis notre maison à Kerners

La vue depuis notre maison à Kerners

Cette année nous sommes passé par Homelidays pour louer une magnifique maison du côté de Kerners avec vue directe sur le golf. Il y avait même un escalier en pierre au fond du jardin qui nous emmenait directement sur une petite plage. Un cadre de rêve pour des vacances familiales exceptionnelles.

Quel bonheur le soir de prendre l’apéro en préparant un barbecue face à une très jolie vue. Et comble de chance nous avons eu du soleil tous les jours grâce à un micro climat.

La grosse nouveauté a donc été la découverte des plages Bretonnes que nous ne connaissions pas.

plage-bretagne

La plage du Rohu près de Saint-Gildas-de-Rhuys

J’ai donc usé l’unique maillot de bain que j’avais pris au cas où et qui finalement ne m’a pas quitté du séjour ainsi que mes bermudas, les pulls, bottes et pantalons sont restés dans la valise.

Nous avons passé beaucoup de temps à lire et à se reposer sur la plage du Fogeo car elle est agréable et très grande. Sous le soleil l’eau possède une couleur magnifique, presque autant que la plage du Rohu près de Saint-Gildas-de-Rhuys qui me faisait penser aux plages de Sardaigne avec son eau transparente.

La comparaison avec la Méditerranée s’arrête là car putain qu’est-ce qu’elle est froide ! 19° faut avoir les couilles bien accrochées avant de rentrer dans l’eau.

Progressivement j’ai réussi à rester de plus en plus longtemps. De 2 secondes, je suis passé à 4 puis 10 et le dernier jour j’ai dû nager au moins une minute tellement elle était bonne…

fogeo

La plage du Fogeo

La Bretagne ce sont aussi des vacances sportives et on a commencé très fort avec une partie de pêche organisée par le propriétaire de notre maison. Il nous a emmenés en bateau sur ses spots et on a ramené 30 dorades et deux bars en l’espace de trois heures… La vraie pêche miraculeuse qui nous a permis de remplir le congélo.

J’ai aussi tenté de lutter contre ma peur du vide en faisant de l’accrobranche à Penvins pour accompagner ma fille en haut des arbres. Même si le parcours est vraiment génial avec de nombreuses Tyroliennes et que l’on évolue en toute sécurité, quand on a le vertige on ne peut pas faire grand-chose surtout avec les genoux qui tremblent sur les passerelles.

stand-up-paddle

Stand Up Paddle sur le Golf du Morbihan

Nous avons aussi fait du Kayak dans le golf du Morbihan avec Kerners Kayak et là aussi la météo était de la partie. Malgré le courant assez fort à marée basse on a pu aller jusque dans le sud de l’île aux Moines et c’était sublime. Ils organisent aussi des stages de Stand Up Paddle qui m’auraient bien tenté mais je n’avais pas envie de tomber de l’eau.

Ma fille a fait une longue balade à cheval sur la plage et a passé quelques journées aux Sentiers du Riellec, un club d’équitation qui visiblement n’était pas mal.

La Bretagne est le paradis des photographes avec ses lumières changeantes et ses paysages de cartes postales. J’adore Port Navallo pour son charme et son ambiance très calme ainsi que  Port aux Moines un tout petit port taillé dans la roche du coté de Saint-Gildas-de-Rhuys.

coucher-soleil

Coucher de soleil sur le plage du Tréno

Et bien sûr le port du Logeo pour ses couchers de soleil magnifiques. Mais pour les photos la palme revient à la plage du Tréno car le soleil se couche juste en face et au premier plan il y a un parc à huîtres. Amis photographes, c’est THE SPOT au coucher du soleil.

Nous avons évidement passé pas mal de temps à table à faire griller au barbecue le poisson que nous avions pêché, mais aussi des sublimes brochettes marinées achetées chez le boucher du Bourg juste en face de la boulangerie qui vend d’excellents kouign amann, bref on a prix des kilos !

On était tellement bien que nous ne sommes quasiment pas allé au resto. Sauf à la crêperie de Sarzeau : Les pieds dans le plat que nous connaissions déjà et qui surpasse de nombreux restaurants à touristes de la région.

port-crouesty

Le port du Crouesty

Le port du Crouesty n’a aucun charme, c’est plutôt pour faire un peu de shopping ou manger un cornet de Frites à la Belge chez Couleurs Sucre et Sel (34 Quai des Voiliers), le meilleur endroit aussi pour prendre une glace ou des chichis.

Bref, deux semaines de vacances, c’est vraiment trop court car je déconnecte vraiment uniquement la deuxième semaine et il y a tellement de choses à faire et à voir en Bretagne.

A ce propos si vous partez dans le coin, je vous conseil vivement le Routard Golf du Morbihan et de la presqu’île de Rhuys. Il est difficile à trouver à Paris car il est tout petit et trop ciblé, mais vous le trouverez là-bas dans toutes les librairies et bureaux de presse.

Je vous laisse découvrir mes photos de la presqu’île de Rhuys 2014 que vous pouvez comparer avec celles de 2008.

Et vous vos vacances c’était comment ?


Mon photos blog et mon univers visuel Mes photos

Flux Rss

Flux rss des articles

Réseaux sociaux