Ron Arad à Beaubourg

Etagère Bookworm de Ron Arad Hier soir nous sommes allé voir l’inauguration de l’exposition de Ron Arad à Beaubourg avec Vinz et Alice.
C’est toujours amusant de mettre des noms sur des objets usuels que l’on à l’habitude de voir. C’est un peu ça le design, il y a beaucoup d’objets crées, pour très peu d’élus. Mais quand un objet rentre dans notre quotidien, quelle gloire pour son créateur.
J’avais déjà été surpris par cet effet en re-découvrant le travail de Charlotte Perriand en 2006.

Ron Arad vous le connaissez surement pour son étagère Bookworm que l’on a voit souvent dans les boutiques de meubles (photo ci-dessus). Son travail est orienté vers les chaises et les fauteuils design. Il y a beaucoup de prototypes présentés pendant cette exposition, j’ai adoré la scénographie et la vidéo de son travail. Une expo bien sympatoche que je vous recommande en complément d’une visite à Beaubourg car à moins d’être féru de Design l’exposition, quoique très riche est rapidement parcouru pour un profane.

Par contre quand je regarde des meubles design, je ne peux m’empêcher de penser au mobilier des années 70 que l’on peut revoir dans les films de Pierre Richard, les décors notamment des bureaux et des appartements étaient très typés et très modernes pour l’époque et cela a très mal vieilli. C’est pour cette raison que je n’aime pas trop le mobilier contemporain.

En plus Beaubourg le soir c’est magique. On a ensuite fais une séance de photos de nuit dont je vous reparlerai plus tard.

8 Commentaires

  • Nous avons acheté récemment une de ses étagères et je ne connaissais pas son créateur, je te remercie donc pour ta participation à l’évolution de ma culture et je me félicite d’avoir déniché ton Blog…

    Bleck

  • celk19 et Eric > Si vous y allez, twittez moi, je me ferais un plaisir de vous accompagner.

    Bleck > Merci pour le compliment, j’avais feuilleté un livre qui de mémoire, s’appelait 999 objets qui ont marqué le siècle et qui justement citait des objets du quotidiens désigné par des grands. Cela m’avait marqué car j’en connaissais beaucoup. D’ailleurs mon canapé en fait parti (Le fameux Togo de Ligne Roset qui date de 1972 et qui est souvent remis au goût du jour avec des matières différentes)

  • Denis, le Togo c’est quelque chose, perso je le trouve magnifique en deux places, malheureusement il ne dispose pas d’accoudoirs et je préfèrerai toujours le confort au design…

    Bleck

  • Erwan > Ce ne sont pas des pièces uniques, ensuite elles sont fabriquées en série. Mais c’est sûr qu’il y a quand même un noms derrière.

    Bleck > Je peux comprendre, faut savoir faire des choix entre design est le côté pratique. C’est justement là ou l’on reconnait les grandes pièces. Pleins de designers font des trucs abracadabrants qui ne sortent jamais des cartons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *