Les incivilités envers les cyclistes

Il n’y a pas longtemps, j’ai vu un reportage qui traitait les cyclistes de « nouveaux dangers de la route ».

Certes, comme partout il y a des cons qui font n’importe quoi, brûlent des feux et refusent les priorités tout en prenant les trottoirs et repoussant les piétons à coup de klaxon. Oui c’est vrai, le parisien à vélo se croit souvent tout permis.

Mais pour ceux qui respectent le code de la route et font attention à leur entourage, le vélo peut être dangereux. Voilà quelques exemples pour comprendre pourquoi le cycliste est parfois tendu du string devant son guidon.

D’abord, il y a le chauffeur de taxi : En tant que client je ne pouvais pas les blairer avec leur sale caractère, mais depuis que je fais du vélo, plutôt crever que d’utiliser leurs services.

Ils n’ont pas supporté de partager les couloirs de bus avec les vélos et ils vous le font bien sentir. Et vas-y que je te frôle à toute vitesse, que je te refuse les priorités, que je me colle contre le trottoir pour ne pas te laisser passer. A force de conduire dans un environnement hostile, ils sont devenus aigris contre toi qui est en vélo et passe partout, libre, ne se sentant pas concerné par les embouteillages.

Les chauffeurs de bus sont un peu moins dangereux, je pense qu’ils ont reçu des consignes pour ne tuer personne. A part quelques queues de poisson, ils restent corrects.

Pour les automobilistes, il y a de tout. Si le code de la route est plus ou moins respecté, c’est celui qui a le plus gros véhicule qui passe. En sortant du boulot le soir, place de la Bastille je serre les fesses en faisant une prière.

Les plus méprisants sont peut-être les scooters et les motos qui ne vous laisse jamais la priorité et vous coupent la route.

Les piétons sont dangereux pour eux-mêmes et je ne vous parle pas de ceux qui se promènent tranquillement sur les pistes cyclables et qui vous fusillent du regard quand vous osez klaxonner pour passer. Non cela ce sont des gros cons !

Je voulais parler de ceux qui traversent sans regarder, ni à droite, ni à gauche et qui ont l’air surpris devant votre air effrayé car vous avez failli les renverser, c’est vous qui avez eu une grosse frayeur de ne pas les avoir blessé. Personnellement j’ai failli en récolter plus d’un sur mon guidon.

Depuis peu, il y a les rues à sens unique sauf pour les vélos. Super pratique pour traverser certains quartiers, mais terriblement dangereux car les piétons ne regardent pas des deux côtés. Et les voitures n’aiment pas vous avoir en face. Dans les petites rues, il n’y a pas beaucoup de place, et si l’automobiliste ne fait pas un effort, il ne vous reste plus qu’à vous arrêter pour vous ranger sur le côté. Et ils sont nombreux à s’amuser à vous faire peur…

Il y a aussi les pistes cyclables que les automobilistes utilisent pour se garer, juste pour 5 minutes, mais pour vous qui devez déboîter, c’est super dangereux.

Du coup avec tous ces dangers, je préfère porter un casque, j’en ai d’ailleurs trouvé des jolis et originaux.

C’est difficile de partager la voie publique avec tout le monde, surtout quand vous êtes vulnérable. Cependant je continue de penser que le vélo à Paris, c’est vraiment génial !

Et vous, vous avez d’autres exemples d’incivilités en vélo ?

19 Commentaires

  • Il m’arrive de me balader assez souvent à Bordeaux en vélo et je n’ai jamais eu trop de problèmes , ceci dit, je suis du style à emprunter les trottoirs pour me simplifier la vie.

    En tant qu’automobiliste , je suis plutôt du style à faire attention aux cyclistes ..

  • perso, je commence à hair les cyclistes à Bruxelles qui ne respectent pas les feux, prennent les trottoirs pour des pistes cyclables et se permettent d’être plus injurieux que des automobilistes

    mais c’est pas obligatoire, le casque, à vélo?

  • Isa tout simplement > Les pistes cyclables sont pour les vélos et les trottoirs pour les piétons, il faut le respecter pour que tout le monde puissent circuler sans danger.

    cubik > C’est clair que l’attitude de certains cyclistes est honteuse. J’en parlais déjà en 2008 dans cette note justement.
    Non le casque n’est pas obligatoire mais fortement conseillé.

  • Moi j’avoue qu’en scooter je redouble d’attention avec les cyclistes car finalement 80% de ceux-ci considère que le code de la route ne concerne que les véhicules motorisés.. les stop, les feux rouges et autres trottoirs, passages piétons sont juste des vues de l’esprit.. du coup c pas simple

  • Le coup du sens interdit, j’avoue, en tant qu’automobiliste, je trouve cela nul. faills voir un cycliste assis sur mon capot, en tournant dans une tel rue que je savais à sens unique, et le cycliste arrivant pleine vitesse. Si tu rajoute la quasi impossibilité de se croisé (bagnole en stationnement des deux coté et voie unique. Je trouve juste cette mesure débile et dangereuse sans une voie réservé…

  • Je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi Denis.
    En fait, je trouve que tout le monde est contre tout le monde; Taxi, piéton, cycliste, scooteriste, automobiliste, c’est le règne de l’incivilité.

    Est-il tolérable de se faire rabrouer, en tant que piéton tranquille sur un trottoir, par un scooter qui y circule impatiemment pour s’y garer? Non
    Est-il tolérable en scooter de voir un piéton prendre son temps pour traverser et te le faire bien comprendre par un regard qui nargue?
    Est-il tolérable en scooter de freiner des 4 fers (au risque de se mettre par terre) pour un piéton qui traverse sans regarder, (enfin pardon, si, il regarde attentivement soit ses pieds soit son téléphone.)? non
    Est-il tolérable, à pied de se faire refuser une priorité sur passage piéton par un taxi? Non
    Est-il tolérable en taxi ou bus quand on a des scooter qui utilisent les couloirs qui leur sont réservés dans un joyeux foutoir et en totale impunité? Non

    Etant tout à la fois (piéton, cycliste, automobiliste et scooteriste), on se rend bien compte que c’est la jungle et la loi du plus fort.

    Mais quand on est en deux roues (scoot ou vélo), je trouve paradoxalement que c’est plus dangereux le weekend. Pourquoi? Tous les banlieusard qui conduisent dans Paris (et qui ne conduisent JAMAIS la semaine), cherchent leur chemin et par manque d’habitude ne regardent pas leurs rétros. Et dans Paris, quand tu ne regardes pas les rétros, tu es dangereux, parce qu’avec tous les deux roues, motorisés ou non, ça vient de tous les côtés!!!

  • Christophe > Je sais, souvent je suis au feu rouge et je vois les vélo qui ne s’arrêtent même pas, qui traverse sans regarder. Pourtant une fois j’ai discuter avec des flics très sympas qui verbalisaient les cyclistes car le code de la route les concerne aussi.

    Gilsoub> Les sens interdit je les empreinte rarement pour cette raison, c’est dommage car j’ai un itinéraire agréable pour revenir du boulot en traversant le marais qui utilise à fond les sens interdit sauf pour vélo. Mais finalement c’est trop dangereux, du coup j’utilise les gros boulevard et ses couloir de bus.

    Le tribulateur > Ton commentaire veut tout dire. Les incivilités sur la route sont significatives de toutes les incivilités que l’on croise partout. Les gens ne pensent qu’à leur gueule partout, et c’est de plus en plus violent. Le respect des autres se perd d’année en année et on assiste impuissant à ce manque d’éducation. Et à mon avis ce n’est pas prêt de s’arranger. Notre civilisation est de plus en plus irrespectueuse et mal éduquée.

  • On est aussi dans un univers très « latin » ou domine la voiture. Les grandes villes souffrent de ce mal de plus en plus. J’utilise mon vélo très régulièrement pour les petits trajets, je vis en province et je peux t’assurer que de te déplacer en vélo tu passes pour un extra-terrestre. le français aime bien utiliser sa bagnole pour faire 150m. Ceci étant d’accord sur toute la note, faisant du vélo très régulièrement les voitures usent et abusent du pouvoir de la carrosserie.

  • salut denis, bon article également

    @Le tribulateur : si simplement tout le monde respectait les regles (le code de la route) il y aurait moins de pb. Entre les taxis qui circulent dans les voies de bus (c’est « toléré »… donc en contre partie, ils doivent y tolérer également les vélos, pas leur faire des sales coups), les scoot comme tu dis qui roulent sur les trottoirs, et autres, ca se passerait bien mieux.
    @Denis : je pense que le maitre mot pour un cycliste, c’est avoir un casque, et des lampes (pas des petites leds invisibles), et si possible un gilet (comme le dit Karl Lagerfield, on a l’air con, mais c’est efficace)

  • automobiliste et cycliste et piéton à la fois ça aide à respecter chacun.
    Le nombre de fois où je me fait klaxonner en voiture car je me suis arrêter pour laisser passer un piéton engagé sur un passage meme si le bonhomme était rouge (il est dans son droit même si pour le coup l’incivile c’est lui) ou parce que je prends mon temps pour doubler un cycliste, parce qu’il n’y a pas assez de place à mon sens.
    Klaxonnée plusieurs fois en vélo car pour tourner à gauche au bout de chez moi je me mets… dans la voie de gauche… dingue non ? ma place est dans la voie de droite m’a t on dit (donc si on réfléchit arrivée au bout je dois couper la route à tout le monde pour tourner).
    Klaxonnée sur une route à 2 voies car pas assez collée au trottoir .. ben ouais mais si je ne fais pas ça ils ne font aucun effort pour se déporter et frolent le mollet dangereusement.
    Et pour répondre à ceux qui trouvent que le piéton ne marche pas assez vite pour traverser … hey ho faut rester cool man!

    et puis zut restons tous chez soi et puis voilà!

  • « Certes, comme partout il y a des cons qui font n’importe quoi, brûlent des feux et refusent les priorités tout en prenant les trottoirs et repoussant les piétons à coup de klaxonne. Oui c’est vrai, le parisien à vélo se croit souvent tout permis. »
    Tu oublies ceux qui peuvent débouler par la gauche, de nuit, d’un sens interdit, sans lumière, et t’engueuler en prime alors qu’il se jette clairement sous tes roues. je l’ai déjà vécu… A se demander si certains ne cherchent pas l’accident pour t’attaquer en dommages et intérêts. Il faut juste comprendre que Paris n’est pas Amsterdam. C’est sans doute dommage, mais c’est ainsi. J’ADORE les vélos à Amsterdam. Ils sont magnifiquement intégrés dans le paysage urbain. Mais Paris est un autre espace public… Sois prudent mon ami, sur ton vélib 🙂 Amitiés

  • J’aime faire du vélo mais ma dernière expérience remonte à l’Ile de Ré en plein été où j’ai eu vraiment la trouille. Non pas des voitures mais des autres cyclistes. Le vélib, souvent été tentée mais jamais osé… En voiture, je suis très attentive aux 2 roues.

  • La situation est devenue complètement inextricable partout. Dans ma commune, cela fait 10 ans que je me plains auprès de la police et une fois auprès du maire-adjoint à la circulation. Cent fois par jour, les cyclistes roulent sur le trottoir devant les fenêtres du commissariat
    Résultat : zéro, zéro et mille fois zéro. Pas la moindre contravention pour entrave au code de la route.
    Le maire n’use même pas de ses pouvoirs de police pour exiger que procès-verbaux soient dressés.
    Telle est la vérité.

  • « Oui c’est vrai, le parisien à vélo se croit souvent tout permis. »

    Je suis heureux de savoir qu’il n’y a qu’à Paris que des cyclistes se croient tout permis. Tant mieux. J’en ai vu ailleurs, mais j’ai dû rêver. C’est fou le nombre de défauts des Parisiens quand même, à lire les forums. C’est génial : tous les fâcheux sont à Paris, et ailleurs, tout le monde est gentil. Génial !

  • Moi, je suis de montpellier. Je suis cycliste et automobiliste.

    Bien souvent j’entends dire que « le velo c’est dangereux » ou bien « je hais les cyclistes qui ne respectent rien ».

    Ce qui est dangereux, c’est le chaufard, qu’il soit au volant ou à son guidon.

    Sur un velo, on a peu de chance de tuer quelqu’un, au maximum le blesser légèrement.

    Certains ne voient que les fautes des autres et oublie que dans cette zone on doit rouler à 30km/h et le feu orange bien mure qu’il vient de franchir… Si on les écoutent, se sont des saints.
    D’autres ne connaissent même pas le passe à droite en vélo qui est toléré en ville (:tourner à droite au feu quelque soit sa couleur; en prenant soin que personne n’arrive à gauche ou tout de suite sur la voie empruntée).
    Entre l’ignorance, l’incivilité mais aussi le laxisme des autorités, on commence à voir des choses pas très jolies dans les deux camps…

    Pour avoir un avis objectif, faut-il savoir au moins de quoi on parle. Alors je pense qu’il ne faut pas avoir peur de prendre le velo de temps en temps ou sa voiture pour d’autres pour comprendre que le seul problème, c’est l’intolérence. On peut être mécontent lorsque quelqu’un fait quelque chose de dangereux mais il serait bien de ne pas envenimer les choses avec un doigt bien tendu ou de mauvais verbes ou pire encore…

    Certains ne comprendrons pas tant qu’ils ne seront pas à l’hopital ou avec une pension d’invalidité sur le dos. Il faut du temps pour soigner la connerie…

  • Les cyclistes que ce soit dans les grandes agglomérations ou en banlieue sont des vrais dangers publics ! Ils ne respectent rien ni personne !
    Le vélo est un fléau ! Un nouveau truc de bobos pour embêter le monde.
    La preuve en est ce blog lui-même !
    Les vélos qui circulent sur les trottoirs, ces vélos qui veulent faire la loi sur les chemins piétons, qui grillent les feux rouges etc… il y en a assez, il y en a marre !

    Celles et ceux qui utilisent un vélo le font de manière agressive… du moins en France.
    Parce que dans d’autres pays comme aux Pays-Bas et au Danemark la loi est trés stricte et un cycliste peut se retrouver manu-militari au tribunal devant un juge lorsqu’il commet une infraction au code de la route où lorsqu’il ne respecte pas la priorité des piétons.

    Les bobos et autres énergumènes qui utilisent un vélo pour embêter les gens, qui utilisent le vélo comme une arme pour agresser, ces invilités ça suffit bon sang !

    Non au vélo ! Le vélo est un fléau !

  • Christian, si c’est juste pour dire non au vélo, mieux vaut se taire.

    C’est comme si j’allais te demander d’aller faire un peu de sport… Autant souffler dans un clairon.

    Le vélo un fléau!!!!??? tu auras au moins trouver ta rime (tu as un APPLE?)

    Le problème c’est celui qui se sert de son vélo comme un chauffard prend sa voiture.

    Mais bon, j’ai appris malheureusement que la connerie c’est comme l’intolérance, on en guérit que si on s’en donne la peine.

    Il y a plus d’automobilistes qui savent faire avec les cyclistes (comme il le ferait pour un scooter ou une mobylette) mais il y aura toujours cet imbécile qui ne tolère rien et qui voit le mal partout, car après tout, le cycliste ne nuit qu’à lui même, il ne met pas la vie de personne en danger…

    Un chauffard motorisé, lui peut tué, blesser avec des conséquences irréversibles. Si on ne délivrait pas de permis aux imbéciles, il n’y aurait sans doute plus de problème sur les routes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *