Test du Gorillapod

gorillapod

Mais pourquoi je n’ai pas acheté ce truc là avant ?

Vous avez déjà remarqué que certains objets deviennent complètement indispensables après quelques heures d’utilisation au point de se demander comment on faisait avant ?

C’est exactement le sentiment que j’ai eu quand j’ai utilisé le Gorillapod lors de mon dernier week-end à Gand.

Le pied photo c’est tout simplement une tannée à trimbaler pourtant c’est lui qui garantit de belles photos la nuit ou de pose lente. Tous les photographes vous le diront il faut être motivé pour l’emporter en voyage, cela prend de la place dans les valises, il faut le porter en balade, le sortir pour faire une photo, le ranger ensuite, bref beaucoup de contraintes.

Le Gorillapod lui est léger et tient dans mon sac photo, j’arrive même à le glisser dans la poche de ma parka ou je le laisse accroché à mon appareil photo en bandoulière, ça ruine un look mais c’est pratique…. On peut faire de la photo de nuit tout en restant extrêmement mobile.

J’aime beaucoup les photos prises au raz du sol, surtout avec un grand angle cela donne un effet intéressant, mais la hauteur minimale de mon pied est d’environ 60 cm ce qui est souvent trop haut et je n’ai pas toujours la possibilité de poser mon appareil par terre (sol mouillé, sable…).

gorillapod-gand

Le Gorillapod me permet de faire de la photo à quelques centimètres du sol tout en m’assurant de conserver une certaine horizontalité.

Avec un pied photo classique sur un pont on est souvent gêné par la rambarde qui nous empêche de faire de la contre-plongée ou alors on se choppe un bout du muret, là encore le Gorillapod nous dépanne. Pour les remparts de Saint-Malo j’aurais adoré l’avoir avec moi.

Afin d’être encore plus léger je l’utilise avec mon Lumix GX7, un petit hybride que je glisse dans mon sac à dos et le soir en sortant du bureau je peux faire de la photo de nuit ou de la pose longue en toute liberté.

On peut l’accrocher un peu partout et faire de la photo créative, j’ai fait des selfies assez marrants dans ma salle de bain avec mon appareil accroché au dessus du rideau de douche.

J’ai acheté un Gorillapod SLR Zoom avec sa rotule qui supporte un poids de 3 kg. Mon Canon 60D avec son objectif le plus lourd un 24-105 mm f/4L IS USM pèse 1,5 Kg donc c’est parfait mais je ne me risquerais pas à le laisser au dessus de l’eau sans le sécuriser avec la sangle. Mais si l’on fait attention, on peut l’accrocher ou le poser partout, sur des rochers, une chaise, un poteau, un arbre, la seule limite est votre imagination.

Mon conseil : Il faut bien serrer la rotule sinon l’appareil pique du nez lentement, ça passe avec des vitesses de quelques dixièmes de secondes, mais pour des poses lentes de plusieurs minutes c’est plus gênant.

Mais dans l’ensemble c’est franchement un accessoire photo indispensable. Si vous avez envie de l’acheter il faut absolument une rotule (celle de Joby ou une autre) sinon vous allez être limité.

17 Commentaires

  • Sylée > Merci

    Arthur > Ca peut être vraiment pratique

    Micke > Je le tiens toujours par la lanière, là c’était pour faire une photo mais je faisais très attention.

    Guardian > Comme je le dis dans l’article il supporte 3 kilos, donc ça va. J’ai vu des vidéos sur Youtube ou les mecs utilisent des objectifs beaucoup plus lourds.

  • Anne > Et tu as eu la démonstration en live 😉

    Superchinois > Carrément et moi je n’ai pas eu la flemme de sortir mon trépied.

    Argone > Demande à Gérard, à Gand il avait apporté son trépied et il ne l’a pas sorti, car il y a trop de contraintes, surtout avec un programme chargé. Au moins il ne reste pas au fond d’un placard. Pour l’instant il est tous les jours dans mon sac à dos. Si je ne m’en sers pas tant pis, je ne me dit pas que je l’ai porté toute la journée pour rien.

    Chocoladdict > C’est un bon rapport qualité prix. Attention de bien choisir trépied plus rotule (57 €)

  • ce pied m’a l’air effectivement bien pratique ! Mais, je me connais, je ne suis pas sure de m’en servir souvent ..je ne prends pas beaucoup de temps pour faire une photo, il faut que le réglage soit fait rapidement ..
    Par contre, je viens d’aller voir ton article sur le Lumix , tu en es toujours aussi content 6 mois après ?

  • Isa > Pour le Lumix, oui vraiment très content, c’est une autre façon de faire de la photo, il est quasiment tout le temps dans mon sac et sa qualité est vraiment sublime. Je veux conserver mon reflex car ce n’est pas le même style de sensations et pour des photos créatives je préfère, mais dans bien des cas le Lumix me suffit. JE dirait que quand on aime la photo c’est bien d’avoir les deux. Et puis la fonction wifi c’est top. Tu vois avec un Gorillapod je suis super léger et pourtant cette configuration m’offre beaucoup de possibilités, bref je m’emballe mais oui je suis toujours aussi content de cet achat.

  • J’en ai un aussi, mais je regrette de ne pas m’en servir davantage. Chaque fois, je me dis que j’aurais du le prendre, et la fois suivante, j’oublie encore… sans doute parce que je n’ai pas trouvé l’usage idéal de la bestiole?

  • Anne > C’est surtout utile pour de la photo de nuit, de la pose lente. J’aime beaucoup l’utiliser pour le poser au raz du sol avec un grand angle, cela m’évite de mettre l’appareil par terre sur le sable ou sur un sol mouillé.

  • Merci pour les conseils cet appareil a vraiment l’air pratique et beaucoup moins encombrant qu’un pied photo, je vais le noter pour mon prochain voyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *