Chez Gladines rue de Charonne

Chez Gladines rue de Charonne

C’est l’une de mes adresses gourmandes dans le 11eme arrondissement du côté de la rue de Charonne que j’affectionne particulièrement même si j’essaye d’y aller le moins souvent possible car c’est plutôt calorique et en ce moment j’essaye de faire attention.

Chez Gladines on vient prendre du plaisir avec des spécialités du Sud-Ouest et du Pays Basque.

A midi, c’est un peu notre soupape de décompression pour se détendre après une matinée difficile ou pour fêter quelque chose.

Le rapport qualité prix est vraiment correct et les plats sont à base de canard, de patates, de sauces et de crème : la vie quoi ! C’est plutôt simple mais copieux.

En plus ils ont une très bonne carte des vins avec un Cahors très abordable (et aussi un petit calva pour finir de vous rendre heureux…).

Pavé de Canard sauce roquefort

Gladines est une chaîne, vous pouvez retrouver toutes les adresses ici, mais j’aime beaucoup l’ambiance et le cadre de la rue de Charonne ainsi que l’accueil et le service qui sont hyper chaleureux.

Un endroit où l’on se sent réellement bien !

Join the Conversation

5 Comments

  1. says: Gégé

    historiquement le premier Gladines et celui de la buttes aux Cailles en tout cas c’est le seul que je connaissais et j’en garde un excellent souvenir. Ils avaient un très bon cassoulet qu’on avait du mal à finir.

  2. says: Polka

    Merci pour l’info car la photo du magret donne envie, je tâcherai d’y aller la prochaine fois que je passe dans le quartier, c’est exactement le genre de restaurant que j’aime fréquenter

  3. says: Tizel

    Moi, je connais bien celui de la butte aux cailles, le gladines historique, qui ne désemplit pas. C’est tout un poème et une ambiance de manger là bas, et il faut parfois être armé de patience.

  4. says: elo

    Attention ! Qualité en baisse…
    Mais ma dernière visite m’a déçue… la qualité n’est plus au rendez vous. Les assiettes sont toujours aussi remplie, mais essentiellement de patates et de laitue, pour le reste (ce qui fait le plat d’ailleurs), c’est devenu minimaliste

    1. says: Denis

      Oui j’ai remarqué depuis la rédaction de mon article que la qualité avait baissé, portions moins généreuse, cuisson aléatoire et augmentation des tarifs.

Leave a comment
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.