Le Prix de Diane Longines

Prix de Diane Longines

Après une super journée il y a 15 jours au Prix du Jockey Club, nous sommes retourné à l’hippodrome de Chantilly pour le Prix de Diane Longines.  A cause des grèves nous avons dû y aller en voiture même si c’est beaucoup plus long et moins écologique. A 10 km de l’arrivée, on se rend compte qu’il va y avoir beaucoup, mais beaucoup de monde car ça commence déjà à bouchonner, mais c’est super bien géré grâce à la gendarmerie et les parkings qui sont en nombre suffisant.

Et là on arrive dans un grand barnum qui n’a pas grand chose à voir avec les courses hippiques.

Vous pouvez y assister gratuitement depuis le bord du château sans avoir la possibilité de parier. Sinon vous avez un premier accès sur les pelouses avec tous les stands mais il faudra payer encore un peu plus pour avoir accès au village de Diane. Ensuite il y a des zones VIP un peu partout qui doivent faire le bonheur des agences d’hôtesses.

Tout en déjeunant, on a regardé  le concert de Julien Doré peu habitué à voir son public aussi passif et si peu concentré. Car au prix de Diane le spectacle est sur les pelouses notamment grâce au pique-nique So Chic !

Pique-nique chic au prix de Diane

Beaucoup font des efforts pour venir avec des tenues élégantes et les femmes ont l’occasion de sortir de très jolis chapeaux ou de présenter des créations assez délirantes. D’autres misent sur la décoration de leur tables pour se donner en spectacle et il y en a certains qui confondent élégance et déguisement…

Ce qui fait la joie des photographes amateurs qui s’en donnent à cœur joie pour immortaliser les tables les plus extravagantes et les plus chics. Et au milieu de tout ça les badauds jettent un œil amusé sur cette ambiance bon enfant mais un peu m’as-tu-vu.

Pour les femmes, il y a un concours d’élégance que je n’ai malheureusement pas regardé car c’était l’heure des courses et dont le prix a été remis cette année par Kate Winslet.

Le prix de Diane est donc la consécration de la meilleure pouliche…

L’ambiance pendant les courses est toujours aussi électrique avec ses passionnés et surtout grâce aux paris qui donnent envie de voir son cheval franchir la ligne d’arrivée en premier. Félicitations à Avenir Certain montée par Grégory Benoist qui a remportée le prix de Diane 2014.

Seul bémol, il y a tellement de monde qu’il faut patienter assez longtemps pour pouvoir miser et on passe son temps à faire la queue.

Si vous n’êtes pas un connaisseur qui a besoin d’attendre le dernier moment pour avoir la cote des chevaux autant parier la première fois pour toutes les courses, comme ça c’est fait !

A moins que vous ne préfériez rester sur les pelouses tout l’après midi à écluser les fonds de bouteilles de Champagne en reluquant les Catherinettes…

Pique-nique à Chantilly

Le Prix de Diane est à faire au moins une fois dans sa vie pour l’ambiance qui reste exceptionnelle mais j’ai préféré le Prix du Jockey Club, plus simple et beaucoup plus orienté vers la passion du cheval.

Enfin tout dépend si l’on vient pour les courses hippiques ou pour les mondanités.

4 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *