Une journée à Roland Garros

Urszula Radwanska

Cela faisait des années que je n’avais pas mis les pieds à Roland Garros. La dernière fois, j’étais tout petit.

Pourtant je suis un inconditionnel de ce tournoi. Même si depuis quelques années, je boude un peu les finales qui se ressemblent toutes. Je préfère maintenant le Tennis Féminin, beaucoup plus technique et moins bourrin. J’avais beaucoup vibré en 2010 avec Francesca Schiavone qui est ma joueuse favorite.

Comme Jane, je regrette l’époque du tennis vintage avec des John McEnroe, célèbre pour ses coups de gueule envers l’arbitre, et les shows de Yannick Noah qui jouait avec son public.

Car quand il y a un français sur le court de Roland Garros, l’ambiance est incroyable. On a assisté au match de Gilles Simon contre Lleyton Hewitt et il avait tout le public dans sa poche. Des supporters passionnés, mais dans une ambiance bon enfant. Au moment de servir, tout le monde se tait et redevient attentif alors que 30 secondes avant c’était l’hystérie dans les gradins.

Gilles Simon

Assister à un Macht à Roland Garros, cela n’a rien à voir avec la télé. D’abord pour l’ambiance que l’on ne peut pas aussi bien ressentir. Mais comble du bonheur, c’est sans pub et sans présentateur (sauf le gros relou derrière toi qui commente et donne son avis sur tout).

Ensuite on a vu David Ferrer contre Marinko Matosevic, un bon match qui tapait bien sur avec de longs échanges en fond de court. Belle démonstration de force, mais pas le plus passionnant.

David Ferrer

Et pour finir un très beau match entre Venus Williams et Urszula Radwanska, très technique et vraiment agréable à regarder. Du grand tennis.

 Venus Williams
En plus, comble de luxe, avec Jane, Stéphanie, Emmanuelle, Natacha et Joseph, on avait des places dans les loges du court Suzanne Lenglen et un accès au village pour déjeuner, grâce à  Babolat qui nous avait invité.

Historiquement Babolat ce sont des cordages et des grips mais depuis quelques années ils font d’excellentes raquettes. Ma fille en a une c’est pour vous dire.

Du coup, on a visité le stand Babolat car il s’occupe de quasiment tous les cordages des raquettes des joueurs sur le tournois.

Le stand et les cordeurs de Babolat

Ce sont des cordeurs de toutes les nationalités qui travaillent pendant cette quinzaine. Ils connaissent tous les modèles de raquettes de tous les joueurs et ils sont capables de corder une raquette en 15 minutes.

Si vous allez à Roland Garros, n’hésitez pas à passer sur le stand Babolat car vous pourrez suivre tout le processus avec un tableau sur lequel est affiché le nom du joueur dont la raquette est en train de se faire recorder. C’est impressionnant.

C’était une journée magnifique et maintenant je vais suivre le reste du tournois devant la télé.

Bonne semaine de Roland Garros et comme on dit chez nous : Allez Francesca, forza Italia !

Vous aimerez aussi