Les Macchiaioli, des impressionnistes italiens ? Au musée de l’Orangerie

En Italie, à la fin de la première moitié du XIX siècle des artistes originaires de Toscane rompent avec la tradition néoclassique et romantique jugée trop élitiste. Grâce aux voyages et à la connaissance de la peinture française de l’école de Barbizon, mais aussi aux rencontres de peintres comme Manet, Degas ou Moreau naît le mouvement des Macchiaioli

Le nom de cette nouvelle forme artistique vient de Macchia qui veut dire tâche, en comparaison avec les tâches de lumière que ces artistes représentent pour évoquer la sublime lumière Italienne.

La peinture des Macchiaioli est quasiment inconnue en France, où elle est très peu représentée.

Grâce à la réunion d’une soixantaine de toiles peintes au plus fort du mouvement entre 1855 et 1970, le musée de l’Orangerie nous offre une exposition absolument sublime.

Cela a été pour moi l’occasion de découvrir des peintures entièrement vouées à la lumière. Je trouvais les paysages de Toscane et d’Italie magnifiques en photo, les Macchiaioli sont l’essence même de la beauté. Cela m’a rappelé mon voyage à Sienne et à Florence pour la beauté des paysages avec ces peintres qui ont posé un regard si poétique que cela en ai troublant et émouvant.

C’est vraiment une rupture avec la peinture Italienne classique, beaucoup plus abordable, plus simple, presque photographique. Car comme en photo, le vrai sujet abordé est la lumière. Avec une volonté de reproduire la réalité des scènes paysannes.

Une exposition que je vous recommande sincèrement pour la beauté et la richesse des toiles et parce que c’est une occasion unique de découvrir ce mouvement.

D’autre part, aller au musée de l’Orangerie, c’est aussi l’occasion de retourner voir la collection impressionnante de Paul Guillaume et de saluer Modigliani et Renoir

Les Macchiaioli 1850-1874 Des impressionnistes italiens ?
Du 10 avril au 22 juillet 2013
Au musée de l’Orangerie

8 Commentaires

  • J’ai vu cette exposition un peu par hasard en visitant le musée de l’Orangerie samedi dernier. Beaucoup de monde mais c’est vraiment sublime. Les tâches de lumière sur les paysages toscan sont d’une rare beauté. Je n’avais jamais entendu parler de ce mouvement. Il faudrait absolument avoir quelques tableaux au musée d’Orsay. A voir impérativement en tout cas.

  • Effectivement, ce fut ma première impression. Cela ressemble à une photographie que l’on aurait retravaillé informatiquement, afin d’obtenir cette ambiance de luminosité très douce. Il ressort de cette peinture, un côté paisible et reposant, qui captive le regard.

  • Edouard > Tu devrais adorer cette exposition alors ! Comme tous ceux qui aiment les impressionnistes

    William> Ce sont des tableaux qui viennent d’autres musées, on ne peut malheureusement pas les garder 😉

    Urgo > Les photos qui illustrent ce blog ne représentent absolument pas la réalité, il faut vraiment aller les voir pour se rendre compte des jeux de lumières.

  • J’y étais aujourd’hui même et j’ai été épaté par le réalisme et la beauté de ces oeuvres, c’est en me renseignant dessus que je suis tombé sur ce billet. Je ne savais pas que l’on appelait cela des Macchiaioli, mais étant un grand fan d’impressionisme, j’ai vraiment adoré ces chefs d’oeuvres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *