A l’île Maurice, j’ai plongé avec des cachalots

Le souffle des cachalots à l'île Maurice

Il y a des plongeurs qui vont chercher du gros, moi, je suis allé chercher du très gros. De l’énorme, je suis parti à la chasse à la baleine dans l’océan Indien.

René Heuzey organisait un stage de prises de vues sous-marine à l’île Maurice avec plongée en apnée pendant 6 jours avec les cachalots et 2 jours de plongées bouteilles dans le nord de l’île à la découverte des épaves et des murènes.

Une occasion pour moi de redécouvrir l’île Maurice du nord au sud.

Michel vély à l'écoute des cachalots avec son hydrophone

Nous avons posé nos bagages à l’hôtel Tamarin, dans le sud de l’île. Un petit hôtel de charme tenu par Cyril Michel grand amateur de Jazz. Du coup le soir il y a une ambiance incroyable avec des petits concerts au bar près de la piscine. Situé en face de la plage de Tamarin, célèbre pour ses magnifiques couchers de soleil. Cet hôtel sera donc parfait pour établir notre camp de base et partir à la découverte des cachalots (j’y viens, j’y viens).

En fait je parle d’abord de l’hôtel car les cachalots on ne les a pas vu les deux premiers jours. Du coup on se remontait le moral le soir en contemplant des couchers de soleil incroyables et en savourant l’excellente cuisine mauricienne de l’hôtel Tamarin. Enfin, je dis on se remontait le moral, c’est une façon de parler car si l’on n’a pas vu les cachalots les deux premiers jours, on s’est rabattu sur la nage avec les dauphins, avouez qu’il y a pire comme journée, surtout dans l’océan Indien…

Si j’aime la mer et la plongée sous-marine c’est parce que c’est encore le dernier endroit ou l’on peut contempler des animaux dans leur milieu naturel.

Et pour trouver nos cachalots nous naviguions du Morne jusqu’à Port Louis, ce qui fait une sacrée distance à parcourir.

Cachalots en chandelle

Nous étions accompagnés de Michel Vély, fondateur de l’association Megaptera qui œuvre pour l’observation, la connaissance et la protection des mammifères marins, du dugong et du requin baleine. C’est un grand spécialiste qui nous a beaucoup appris sur les cachalots.

Pour chercher des cachalots, il faut avoir une bonne vue pour détecter les souffles que produisent ces animaux lorsqu’ils respirent ou avoir de la chance s’ils sautent hors de l’eau.

Nous avions aussi un hydrophone pour écouter leurs clics et l’équipe de Dolswim formé par Michel.

Le troisième jour, j’étais en train de rêvasser sur le pont supérieur quand j’entends enfin « cahalots, cachalots !!! »

Tout le monde se rue à bâbord pour les observer. Il y en avait au moins une dizaine à la surface en train de socialiser. C’est carrément impressionnant !

On se met juste devant eux et on part par petits groupes pour ne pas les déranger. Après la mise à l’eau, c’est René qui nous guide depuis la surface, il me dit de nager juste devant moi, car ils sont là… Sauf que juste devant moi il y a déjà trois cachalots sous l’eau dont deux en chandelles et je n’ose pas trop passer au-dessus d’eux. J’avoue que la première plongée est un peu flippante.

On se retrouve en pleine mer avec de la houle au milieu d’un groupe de cachalots qui font environ 12 tonnes. Ils ne sont pas méchants, mais ils sont imposants et ne nous calculent pas trop, à nous de faire attention.

cachalots-ile-maurice

Mais c’est un moment magique, ça y est, je nage enfin avec des cachalots, je suis au milieu d’un groupe en train de les observer. J’en ai les larmes aux yeux, c’est magnifique, j’hallucine complètement.

Les cachalots reprennent leur route et nous remontons sur la bateau pour se repositionner devant eux. Le premier jour on aura plongé 6 fois de suite avec eux. On est tous rentré avec la banane à l’hôtel.

Le soir on se montre nos photos et nos vidéos, chacun a vécu une expérience différente et on écoute Michel Vély nous en apprendre un peu plus sur ces animaux.

Les trois jours suivants nous les croiserons quasiment au même endroit et on passera nos journées à les observer sur l’eau et sous l’eau.

Ensuite nous partirons faire de la plongée sous-marine dans le nord de l’île. Changement d’hôtel et changement de lieu, mais c’est une autre histoire.

Les Cachalots en vidéo et en images

Je n’ai pas réussi à faire de belles photos des cachalots avec mon appareil photo numérique, les images sont vraiment sombres. Néanmoins vous pouvez retrouver de jolies photos de l’île Maurice sur mon Flickr, j’y détaille mon voyage chronologiquement ainsi que notre chasse aux cachalots.

Sinon, j’ai fait une petite vidéo pour vous montrer comment était organisée une plongée :

Informations voyage plongée cachalots île Maurice

René Heuzey accompagne des groupes qui veulent faire des stages de formation de vidéo sous-marine.
Dolswim, formé par Michel Vély, vous emmènera plonger sur les cachalots de façon responsable.
Megaptera : Association pour la protection des mammifères marins.
Blue Water Diving Center, le club de plongée d’Hugues Vitry qui propose des excursions cachalots en partant du nord de l’île.

14 Commentaires

  • Rien que ça !!! Quelle rencontre 😉 ça fait plaisir de voir que tu as pu sortir un peu de ton bureau pour toucher au paradis !
    Allez, on en veut encore !!!

  • Je suis désolé, mais je suis hyper jaloux… ça donne tellement envie, tu as beaucoup de chance d’avoir pu vivre ça, faudra que tu me racontes avec plus de détails !!

  • « J’en ai les larmes aux yeux » Comme je te comprends. Le spectacle que nous offre la nature produit parfois un trop plein de sensations.

    J’ai tout de même des réclamations sur ton article :
    1- où sont les dauphins ? Tu n’as pas pris de photos ? Je rêve de nager avec des dauphins !
    2- et les couchers de soleil ? Le monde se divise en deux catégories, ceux qui les aiment et les autres.
    Mais je suis sûre que tu nous réserve d’autres épisodes !!!

  • Isa > Le matin la phrase que l’on entendait au petit déjeuner c’était « si on ne voit pas les cachalots, nous irons nager avec les dauphins ».
    Donc, oui, j’ai aussi nagé avec les dauphins.
    Les couchers de soleil de l’ouest de l’île Maurice et notament ceux de la plage de Tamarin sont incroyables.

    J’ai d’ailleurs publié une photo sur mon photos blog d’un couché de soleil à Tamarin

    Sinon, je suis en train de mettre en ligne les autres photos de mon séjour à Maurice sur mon Flickr, tu y trouveras des couchers de soleil, des dauphins et bien sûr des cachalots…

  • Superbe !
    Ca le fait la première fois, hein ? Moi c’était dans le Gulf Stream… Tu sais qu’il peuvent te tuer d’un seul cri ? Tu aurais implosé ! Comme quoi Moby Dick n’est pas revanchard.
    @ Isa : Quand aux couchers de soleil, c’est facile, c’est tous les soirs ! 😆 Mais il y a les levers aussi, encore plus purs…

  • Francis > Oui, excuses moi, pour moi c’était la première fois et j’ai trouvé ça incroyable, surtout à Maurice, une destination coup de coeur, tu sais très bien pourquoi…
    Pour les cris, j’ai sûrement eu de la chance de nager et de comprendre les cachalots pour qu’ils ne me crient pas dessus 😉

  • Félicitations, pour cet article ! Quel type de matériel avez-vous utilisé pour cette expédition ? Aviez-vous un caisson étanche ?

  • Anto > Désolé pour la réponse tardive je n’avais pas vu votre comemntaire. Perso j’ai juste un petit compact numérique étanche et son caisson : Sony Cybershot DSC-T30 et son caisson : MPK-THC
    Mais j’étais le moins bien équipé, il y avait des photographes professionnels avec du matériel plus conséquent. Sans parler de René et sa caméra HD.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *