Trucs et astuces pour réussir sa recette de sushis

Mes sushis

Une page s’est définitivement tournée ce week-end puisque j’ai troqué ma friteuse contre un autocuiseur de riz. Depuis ma chasse au gras, j’essaye de manger plus sainement. Et les sushis font partie de mes plats favoris.

Et je me suis mis en tête d’essayer de faire mes sushis moi-même. On en fait tout un plat, mais finalement ce n’est pas si compliqué.

Voici mon retour d’expérience après deux mois de mise en pratique.

Il faut savoir deux choses : même si c’est relativement facile, c’est assez long à préparer, même avec de l’expérience.
Ensuite pour réussir des sushis parfaits, il faut beaucoup d’ingrédients. Et on ne trouve pas tout dans les supermarchés Parisiens, même si le Monoprix vient de sortir une gamme assez complète.

La première découverte que je voulais vous faire partager, c’est une boutique absolument extraordinaire pour réussir la cuisine japonaise. C’est une l’épicerie Kioko qui se trouve 46 rue des Petits Champs prés de l’Opéra.

L'épicerie KiokoLa première fois que j’ai mis les pieds dans cette boutique, j’ai vraiment halluciné. On se croirait au Japon (Oui, j’ai le droit de le penser, même si je n’ai jamais mis les pieds là-bas), on y trouve de tout pour la cuisine japonaise.

En plus, c’est vraiment amusant, tout est écrit en japonais, on ne comprend pas tout, on est intrigué, on cherche, on se plait à déchiffrer les écriteaux. J’adore la Typographie japonaise, très colorée, un vrai cours de design.

Et pas de panique, quand vous êtes perdu, une équipe de vendeurs vraiment sympathique vous conseille et vous guide.

J’adore cette boutique, cela fait maintenant partie de mes petits plaisirs du samedi matin. C’est le genre d’endroit qui vous met de bonne humeur. Comme je n’ai aucun élément de comparaison, je ne peux pas vous dire si c’est vraiment cher. En tout cas, vous trouverez vraiment tout ce qu’il faut pour préparer vos sushis au même endroit ce qui ovus fera gagner beaucoup de temps.

Pour les recettes, je ne vais pas les publier ici, vous en trouverez partout sur internet. Personnellement, j’aime bien avoir un livre pour faire la cuisine. J’ai choisi Sushis et compagnie de la collection maraboutchef que j’aime beaucoup.

Le plus compliqué, c’est de bien préparer le riz. Il faut être zen quand on cuisine et ne pas louper des étapes. Par exemple de bien rincer le riz… Je peux vous assurer que maintenant, je comprends pourquoi dans toutes les recettes, ils insistent sur ce point.

Après plusieurs essais, j’ai opté pour l’autocuiseur, et je ne regrette vraiment pas. Vous en trouvez chez Darty à partir de 30 €, c’est beaucoup plus simple, la cuisson est parfaite et le riez délicieux.

Ustensiles pour réaliser des sushisEnsuite, c’est uniquement un travail de découpe et de mise en place. Les sushis, c’est aussi beaux que bons, ne pas hésiter à jouer avec les couleurs, à rajouter des petits ornements, et surtout dresser une belle table. On m’a offert des très jolis plats à sushis, je mets des baguettes et je dispose pleins de coupelles pour les sauces et le gingembre.

Les plus faciles à réaliser sont les Nigiris, ce sont aussi les plus connus; un petit pain de riz garni de poisson.

J’utilise uniquement du saumon, j’adore le thon rouge, mais je m’interdis désormais d’en manger pour préserver cette espèce qui je vous le rappelle est menacée.

Vous pouvez même utiliser un moule, cela fait un peu gadget, mais il s’avère que c’est réellement pratique pour faire de beaux sushis.

Les makis sont assez simples à faire, il faut juste attraper le coup de main et savoir doser son riz par rapport à la feuille d’algue. Si l’on en met trop, le Maki se ferme difficilement et s’éventre. Cela ne change pas le goût mais comme je vous l’ai dit plus haut, les sushis, c’est aussi une question d’esthétisme.

N’hésitez pas à créer vous-même vous compositions selon vous goûts, vous pouvez innover sur un seul exemplaire, et si le résultat est concluant, vous pourrez en faire d’autres la prochaine fois.

Pour l’instant, j’ai un peu de mal avec les california rolls, vous savez, les rouleaux inversés. En terme de goûts, ce n’est pas mal, mais alors visuellement, c’est une horreur. Il y a un coup de main à attraper, mais j’y vais progressivement car je n’aime pas rater mes plats.

Je prendrais bien de cours pour peaufiner ma technique et découvrir d’autres astuces.
Si vous avez des conseils, n’hésitez pas dans les commentaires.

Comme conseils supplémentaires, sachez qu’un vrai couteau à sushi, c’est vraiment pratique car il n’y a rien de plus désagréable que de poser sur vos pains de riz du poisson déchiqueté.

Ne jamais oubliez de se rincer les doigts dans du vinaigre de riz avant de préparer les sushis, sinon c’est avec vos doigts que vous allez les garnir.

Pour terminer, je vous laisse une petite liste de produits à avoir constamment chez soi :

Riz
Vinaigre de ziz
Wasabi
Sauce soja (salée et sucrée)
Feuilles d’algues (Nori)
Gingembre mariné
Graine de sésame
Une natte en bambou (Makisu) pour les Makis.

Il ne vous reste plus qu’à acheter au rayon frais, les poissons et légumes le jour J.

Kioko (Epicerie japonaise)
46 rue des Petits Champs, 75002 Paris
du mardi au samedi de 10h à 20h sans interruption et le dimanche de 11h à 19h sans interruption.
Site web : www.kioko.fr

11 Commentaires

  • j’ai pratiquement tout ça à la maison… mais suis je bete c’est parce que je suis allée chez kioko aussi :-)))
    par contre au carrefour auteuil ils sont bien fournis pour ces éléments de base (meme du saké de cuisine).
    la cocotte à riz (j’ai toujours appelé ça comme ça) je l’ai depuis environ 10 ans.
    Il me reste plus qu’à et si ça rate je viens prendre des leçon.
    Pour les cours il me semble que chez kioko il y avait des flyers qui en proposent

  • Frogita > On en avait parlé la dernière fois, on peut faire une soirée sushis collective (une sorte de partouze géante avec des thons et du saumon ;))
    Pour les cours, oui j’ai lu qu’ils en proposaient chez Kioko, j’ai même gardé le flyer.

    L-tz> Avec plaisir, j’ai hâte de te voir au fourneaux.

    Louisianne > De rien, comme quoi, ça sert les blogs 😉

    Maan > Je t’envoie un mail.

  • Bon je n’aime pas les sushis, mais ton article m’a donné envie d’en préparer ! (pourtant préparer un plat que je n’aime pas, pas évident !)
    Je ne connaissais pas l’épicerie, je note d’aller y faire un tour bientôt !
    Par contre, je ne comprends : pas pourquoi il faut rincer les doigts dans du vinaigre de riz ? Ca fait quoi ?

  • Anne Claire > Si tu n’aimes pas les sushis, n’en prépare pas. Il ne faut jamais faire de la cuisine que l’on apprécie pas. Préparer à manger c’est aussi une façon de se faire plaisir, c’est important.
    Pour le vinaigre, c’est très simple, le riz colle énormément, si tu ne trempe pas tes doigts dedans tu va avoir du mal à faire des pains de riz.

  • ouais enfin le truc le plus important pour le sushi, c’est pas un truc que tu peux acheter
    c’est l’art de découper le poisson

    ca a l’air con, dit comme ça, mais ça change vraiment tout

  • Après quelques essais supplémentaires, je suis au top pour les california Rolls, j’ai ai fait avec du vrai crabe et de la mayonnaise maison, c’est divin.

  • Bonjour ,

    Je tombe tout juste sur cette article très intéressant.Qui m’apprend ? et peut me donner quelques conseilles vous m’avez donné envie de sushis les ami(es)
    Merci On va essayer alors!

    Byz 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *