On purge bébé et Léonie est en avance au théâtre du Palais Royal

On purge bébé et Léonie est en avance Deux pièces courtes de Feydeau pour une même représentation mise en scène par Gildas Bourdet se jouent en ce moment au théâtre du Palais Royal.
C’est un pari audacieux et évidement, j’apprécie l’initiative de ressortir des pièces moins connues que la Dame de chez Maxim, Un fil à la patte ou encore Mais ne te promène donc pas toute nue

Pourtant je ne pas vraiment accroché, j’ai trouvé que ça manquait de consistance, pour moi Feydeau me fait rire dans les complications et les intrigues amoureuses, avec un cocu, de la jalousie, des quiproquos. C’est du théâtre qui va à 100 à l’heure, et qui claque.

Ici, le drame domestique qui sert de point de départ n’est pas assez fort pour me tenir en haleine tout du long.

Ce qui est bien dommage car la mise en scène, sans être géniale est vraiment efficace et respecte l’esprit de Feydeau. Ca va vite, il y a de bonnes trouvailles mais surtout on sent que les comédiens s’amusent

Cristiana Reali est vraiment époustouflante. Je n’avais pas dû la voir sur scène depuis plus de 10 ans, et elle m’a vraiment surpris. Quelle technique ! Elle est méconnaissable surtout dans Léonie est en avance ou son rôle de sage-femme est truculent.
Elle en fait des tonnes mais c’est vraiment ça Feydeau : du sur-joué, du loufoque.

En face d’elle, Pierre Cassignard  paraît plus serein pourtant il maîtrise bien son rôle d’homme dépouillé de son autorité. Dominique Pinon est savoureux avec ses tiques et ses mimiques.

Du coup, on passe une bonne soirée devant une mise en scène efficace et une très belle performance d’acteurs même si personnellement l’histoire ne m’a pas emballé.

Pour vous faire une idée, voilà un résumé de ces deux pièces :

On purge bébé
Monsieur Follavoine cherche à décrocher le marché des pots de chambre incassables à destination de l’armée française. Pour tenter de conclure l’affaire, il invite à dîner Chouilloux, fonctionnaire influant du ministère des armées, son épouse et l’amant de celle-ci. Mais ce jour-là, le fils Follavoine est constipé et ne veut pas prendre sa purge… et rien ne se passe comme prévu.

Léonie est en avance
Léonie est sur le point d’accoucher avec un mois d’avance. Les mauvaises langues se délient, Les règlements de compte et les mesquineries entre beaux-parents et gendre vont bon train, l’arrivée d’une sage-femme tyrannique finit de chambouler toute hiérarchie dans la maison, et ce qui devait être un moment de joie va tourner à la catastrophe.

Ce ne sont pas les plus grandes pièces de Feydeau, mais les acteurs nous font tellement plaisir que c’est un spectacle à voir. Et puis c’est agréable de temps en temps d’aller entendre des textes que l’on ne connaît pas par cœur.

Merci à Angie’s pour les places.

On purge bébé et Léonie est en avance de Georges Feydeau
Théâtre du Palais Royal
38, rue de Montpensier – 75001 PARIS
Jusqu’au 31 mars et ensuite en tournée dans toute la France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *