Comment bien trier ses déchets

A l’approche de la conférence de Copenhague 2009 on va encore parler d’écologie. Mais cette fois avec un sujet qui vous concerne directement.
Le Tri des déchets.
Car si de grandes décisions vont être prises cette semaine pour notre planète par les dirigeants politiques du monde entier, vous aussi, vous pouvez participer de manière active à sauver notre planète.
Comment ?
Et bien en triant plus efficacement vos déchets.

Le logo Point Vert Le tri est l’une de premières possibilités qui s’offre à nous quand on veut participer un peu à la lutte contre le réchauffement climatique.
Depuis quelques années, on a vu arriver des poubelles jaunes qui servent à trier les objets qui peuvent être recyclés.
Mais finalement il y a eu peu de campagnes d’informations pour nous aider à trier efficacement et surtout à en comprendre les enjeux.

Samedi dernier avec ma fille (et quelques autres blogueurs) nous sommes allés visiter le centre de tri de Triel sur Seine. C’était une visite vraiment intéressante, car elle m’a permis de voir à quel point le travail de recyclage est laborieux et pourtant indispensable.

Comprenons d’abord les enjeux du tri sélectif ?

On est de plus en plus nombreux sur la planète et on consomme de plus en plus. Des produits emballés par du carton, du plastique, du papier. Une fois ouvert l’emballage est jeté.
Hors on peut recycler ces emballages pour en refaire d’autres.
On préserve ainsi les ressources de notre planète, car l’extraction de matière première coûte plus cher et consomme plus d’énergie.
En recyclant on consomme moins de CO2.
A l’échelle du consommateur, c’est donc une façon de contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique.

Pour ceux qui ne pensent qu’à leur gueule, sachez que cela à aussi un impact économique important.
On paye déjà pour recycler nos emballages. Le fabricant paye une taxe pour que des sociétés comme eco-emballage recyclent nos déchets. Et cette taxe est répercutée sur le prix de vente (Eco participation). Il n’y a donc pas intérêt à ce que cette taxe augmente.
Et évidement, il y a nos impôts, pour l’instant cette taxe est faible (6€ par an), mais cela pourrait augmenter.

Alors au lieu d’attendre que l’Etat nous prenne par la main en nous taxant, anticipons et trions !

Comment mieux trier ses déchets ?

Fin de la chaine de tri, le travail est fait à la main Je pensais trier correctement mais voici quelques petits renseignements supplémentaires.
Le tri est semi-automatique. Le plus gros est fait avec des machines. Mais au bout de la chaine, il y a des hommes.
Et ça va très vite car il y a énormément de déchets qui arrivent chaque jour.
Plus on peut simplifier la vie de ceux qui trient, mieux il sera fait.
Si l’on tri correctement, sans polluer et sans abîmer les déchets qui peuvent être recyclés, c’est moins de déchets à bruler.

Voici quelques petites astuces que j’ignorais :

Les papiers et emballages qui sont sales, gras ou mouillés comme les cartons de pizza ne peuvent pas être recyclés, ils polluent la poubelle jaune. Ils vont avec les ordures ménagères.

On peut laisser les bouchons sur les bouteilles en plastique, cela évite de mouiller la poubelle. Mais on jette les bouteilles d’huile car c’est trop gras.

On ne met pas de sac plastique dans la poubelle à recycler, ils sont trop fins. Pareil pour les films plastiques et les petits emballages (barquettes de fraises). Et quand on a un doute, on jette.

Pour bien trier je vous invite sincèrement à consulter ce guide, il est vraiment bien fait et vous apprendra tout ce que vous devez savoir sur le tri.

Aidez, buzzez, échangez, participez, éduquez !

Voilà des mots que les blogueurs connaissent bien. Certains sont passés experts pour relayer l’information à travers la toile. Mais plus modestement, vous parlez à vos voisins ?
Vous savez, ceux avec qui vous partagez votre poubelle (et éventuellement l’apéro).
Car je suis sûr que vous aurez pris la peine d’aller lire ce guide du tri sélectif, vous êtes maintenant des cadors en matière de tri. Mais si vos voisins ne savent pas comment bien trier, ils vont anéantir tout vos efforts (du moins si vous habitez dans un immeuble).

Devenez un éco-voisin Vous pouvez donc les aider en devenant un éco-voisin. Rassurez-vous, il ne s’agit pas de trier leurs déchets à leur place mais de les informer, soit pendant la réunion des copropriétaires, soit en faisant du porte à porte ou en laissant des affiches dans le local poubelle avec vos coordonnées pour répondre à leurs questions.

Après ces explications lors de notre visite au centre de tri, ma fille était emballée par cette idée de devenir éco-voisins.
Message personnel à mes voisins qui lisent mon blog de temps en temps, sachez que je vais bientôt placer des affiches et ma fille va passer vous voir pour tout vous expliquer.

Je vous encourage donc vous aussi à devenir éco-voisin, c’est simple, c’est un geste à notre échelle, c’est concret, ça peut vraiment aider notre planète.

16 Commentaires

  • Merci pour toute ces infos. Mais déjà que certains et certains ont du mal avec le tri, si en plus il faut réfléchir entre carton mouillé et carton sec etc, ça devient très compliqué ! Et mes emballages de pizza ne sont pas gras… Pas sûr que la filière soit optimale au vu des consommateurs.

  • Merci Denis pour cet article super complet ! Je suis super contente que ta fille reprenne le flambeau pour être éco-voisine, les jeunes prennent la relève 😉
    Je file voir tes photos !

    @ Laurent : En fait ça devient plus simple une fois que l’on est habitué à faire les bons gestes. Mais c’est sûr que le sujet demande beaucoup d’explication et de démonstration ! Tout est expliqué sur le guide du tri sélectif, vous pouvez aussi jeter un œil là dessus pour connaître les bons gestes 😉 !

  • Vaste débat.

    Pour commencer le logo "point vert" je ne l’aurais pas mis dans ta note car il laisse entendre que son apposition sur un produit veut dire "recyclable" ce qui n’est pas (forcément) le cas.

    Ensuite, j’aimerais vraiment que les industriels arrêtent de nous vendre des déchets. Car la plupart de nos soi-disant déchets sont les leurs (suremballages etc…). Trop facile de dire que ce sont nos déchets et qu’on n’a qu’à acheter autre chose ou différemment.

    Pour les bouteilles en plastiques ont peu aussi les compresser et remettre le bouchon (ça fait gagner de la place).

  • Sympa ton article, c’est vrai que pour bien trier faut être précis. Merci pour les liens, j’en ai profité pour me rafraichir la mémoire (j’ai appris qu’il ne fallait pas trier les boites à oeuf en plastique, tiens). chez nous on a les poubelles jaunes depuis 4-5ans je crois, et leur mise en place a été accompagnée d’une grande campagne de com. Il y avait des affiches partout, les locaux poubelles tapissés de rappels "à trier/à jeter", et chaque année on reçoit un jouli calendier en papier recyclé avec les dates de collecte et rappel des règles de tri. Ce qui n’empêche pas que beaucoup de gens fassent n’importe quoi. Ya bcp de mauvaise volonté aussi.
    En tt cas c’est une bonne idée de la part de ta fille de s’y impliquer, ce genre de message passe bizarrement mieux venant d’un enfant j’ai l’impression.

    Pour finir => Laurent, ça a l’AIR compliqué en fait, quand tu vois la somme de trucs à retenir, mais en pratique finalement c’est très logique. Et après tout, on a tous nos habitudes et globalement ce sont +/- les mêmes emballages qu’on jette au quotidien.

  • Merci pour cet article… et pour les échanges sur place. Les photos sont plus réussies que les miennes et malheureusement, ce n’est pas qu’une question de matos ;-).
    Juste une précision concernant les bouteilles d’huile en plastique : dans la grande majorité des cas, elles sont aujourd’hui recyclables et recyclées. Pas de pot, ce centre de tri était une des exceptions qui confirment la règle. En cas de doute, on peut s’adresser à sa mairie.
    On verra un exposé de la miss ? Ce serait intéressant de voir comment elle présente les choses.

  • Laurent > Allons, pas toi, ce n’est pas super compliqué.
    Si c’est sale = poubelle, sinon on tri.
    Il y a quelques petites astuces à connaître, mais si tu suis les liens tu vas t’en sortir, franchement, ça vaut le coup. Souvent on se lamente sur l’état de notre planète, là c’est du concret. On peut agir efficacement et ce n’est pas contraignant. Je ne suis pas en train de dire qu’il faille renoncer à prendre des bains.

    Alice > Merci pour le complément d’informations. Il n’y a plus qu’à agir.

    Legweak > Effectivement, ils y a ceux qui apposent ce logo car ils ont payés pour que leur déchets soient traités mais ils ne sont pas recyclables. Une façon de s’affranchir à bas prix…
    Pour le sur-emballage, on en a parlé justement avec les gens d’éco-emballage. Certains fabricants avaient enlevés leur packaging (dentifrices) et les ventes se sont effondrées. Les gens veulent des boites… Et en plus au niveau du rayonnage ils perdaient en visibilité.
    Ce sont les consommateurs qui doivent changer de mentalité, les marchands suivront. Par contre effectivement, je ne comprends pas pourquoi certains produits ont autant d’emballages. A noël souvent les papiers et emballages prennent la moitié de mon salon. Je suis obligé de descendre remplir une poubelle entière. Et ne me dites pas que je gâte trop ma fille 😉

    Cely > Pour les boites à œuf et autre petits emballages, je ne savais pas non plus. A Paris, on a eu une campagne, mais il y a vraiment longtemps. Il faudrait répéter l’opération plus souvent. Ensuite, il y a toujours des gens qui s’en foutent. Mais ce qui est écœurant c’est qu’ils gâchent les efforts des autres. Je vois souvent la poubelle jaune remplie avec d’autres ordures ménagère car la poubelle verte était pleine. Dans ce cas là tout est jeté. Quel gâchis.

    Arnaud > Oui je suis au courant de la situation des poubelles jaune dans le métro.
    Il parait que pour l’instant elles ne sont là que pour éduquer les gens.
    Ce qui d’un côté me semble normal.
    A Paris, tu croises vraiment de tout. Je vois souvent des gros porcs dans la rue qui jettent leurs papiers par terre alors la poubelle jaune, faut pas rêver. Beaucoup jettent n’importe quoi dedans. Ca revient plus cher de trier de poubelles jaunes mal remplies que de le jeter.
    Au début, je trouvais ça complètement absurde mais maintenant, je comprends la situation.
    Tout ça pour une minorité qui se croit tout permis.

    Hervé > Pour l’huile si on commence à faire des exceptions… Il faut vraiment simplifier au maximum et que cela soit pareil pour toutes le communes sinon effectivement ça devient compliqué. Pour moi maintenant la règle est simple : un doute, je le mets avec les ordures ménagères.
    Pour l’exposé de ma fille en fait, j’ai copié sur elle et j’ai rajouté des fautes 😉
    Quand aux photos, merci, j’aime beaucoup les zones industrielles, je trouve ça super photogénique,

  • Tu dis "pour moi maintenant la règle est simple : un doute, je le mets avec les ordures ménagères."

    C’est bizarre parce que moi je fais l’inverse : dans le doute, je vais mettre à recycler en me disant qu’au mieux c’est recyclable et ça le sera, au pire, "ils" réorienteront à l’usine dans les ordures ménagères.

    Evidemment je ne mets pas non plus tout au recyclage mais il y a certains emballages plastiques qui peuvent l’être mais comme on ne le sait pas bien ça continue d’augmenter le poids de nos poubelles classiques.

  • Parmi les astuces il y a aussi : pas d’enveloppes dans la poubelle jaune, car il y a de la colle et on ne peut pas recycler. J’avais entendu parler de cette histoire de dentifrice sans emballage carton ! Pourtant partant de ce principe on pourrait en éviter des emballages ! Il existe bien des tubes "distributeur" pour tout mayonnaise, savon, crème de beauté !
    De même on ne généralise pas assez le principe de la recharge : eau de javel, assouplissant par exemple.

    Et effectivement dans le doute mieux vaut les ordures ménagères, car les poubelles jaunes demandent un gros tri (à la main) pour éliminer cartons de pizza, enveloppes etc.

  • Legweak > Ben non justement car si c’est mal trié, c’est toute la poubelle du recyclage qui va être brulée.

    Louisianne > C’est plutôt pour les produits d’hygiène ou les gens ou du mal, ce qui est curieux car le dentifrice pour enfant souvent n’as pas d’emballage, le shampoing npn plus.

    Anne > Oui et en plus j’ai (re)découvert un blog vachement bien, le tient !

  • Ça me parait excessif pour un simple bout de plastique qui ne serait pas recyclable. C’est vrai pour le polystyrène en revanche qui va laisser des morceaux un peu partout. Chez moi dans la poubelle "jaune" on mets tout ce qui se recycle… sauf le verre. Le plastique côtoie papier, carton, boites métalliques, tetra-pack etc… ça laisse peu de chance à une poubelle d’être recyclée si c’est aussi stricte ?

  • Legweak Il y a une certaine marge d’erreurs mais si tout le monde se dit ça la poubelle ne peut plus être recyclée. J’ai visité le centre de tri, ça va très vite pour les gens qui y travaillent. Il faut leur faciliter la tâche le plus possible.

  • Poubelle tri selectif une bonne solution pour une gestion des dechets plus optimisé, il suffit de faire attention lorsque l’on gére ses dechets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *