Encodage de haute qualité pour de la musique classique

Encodage de haute qualité pour de la musique classique La semaine dernière, j’ai participé grâce à l’agence Wellcom à une expérience musicale plutôt originale.

On parle beaucoup de compression audio looseness avec les formats WMA, AAC et MP3, surtout pour de la musique classique.
Et on entend souvent les puristes dire que le mp3 ce n’est pas bien, que l’on ne décèle pas tous les instruments et qu’il n’y a rien de mieux que le CD, voire même le Vinyle.

Le site de musique classique en ligne nous a proposé d’écouter plusieurs extraits musicaux dans une salle d’écoute, avec différents taux de compression: la source originale, le WMA, l’AAC 320, le WMA 192 et AAC 192 et du MP3 320.
Je stressais un peu car j’étais au milieu de gens qui étaient des vrais passionnés de musique et j’avais peur de dire que je préférais la qualité la plus pourrie.

Bref, on s’isole par groupe de deux ou trois dans la salle d’écoute et on nous passe chaque morceau en changeant de format de compression. Et bien, ce n’est pas si évident que ça. D’abord, ça dépend beaucoup de la sensibilité, certaines personnes préfèrent des sons plus aiguës, d’autres moins. Et puis on se met à douter, si vraiment on avait fait le bon choix? Alors on corrige ses résultats, finalement on est plus vraiment sûr. Car à part le MP3320 (et encore) ce n’est pas facile de les différencier. On sent bien de temps en temps une différence mais est-ce en mieux ou en moins bien?

C’était une expérience vraiment intéressante, car au final voici les résultats du test: Dans l’ordre, très proche le premiers sont le WMA et l’AAC 320, viennent ensuite, les WMA 192 et AAC 192, ensuite, la source, et loin derrière le MP3320.

Personne n’a préféré la source originale mais plutôt le WMA 192 et AAC 192… Serions-nous déjà habitués au format compressé? Cela remet en cause pas mal de jugement sur les formats numériques. Moi le premier, je pensais que les sources compressées étaient vraiment de moins bonnes qualités mais si l’encodage est bien réalisé c’est vraiment dur de faire la différence.

musiclassics musiclassics.fr propose au consommateur de retrouver ou de découvrir tous les plus grands enregistrements classiques en haute définition codés en 320 kbps (au format WMA), et de bénéficier d’un confort d’écoute, de conseils et d’un support client qui risquaient de disparaître avec la fin annoncée des supports physiques.

Et d’après l’expérience que nous avons vécue, musiclassics.fr offre un rendu sonore indécelable de la source sur CD.

4 Commentaires

  • J’ai envie de dire : heureusement que les fichiers encodés en 320 en WMA et AAC arrivent devant les 192…

    Mais je ne m’explique pas le positionnement de la source, c’est pour moi surréaliste. J’ai encore fait un test tout récemment avec le dernier album de Muse et le Requiem de Mozart sur mon système (Cabasse + …
    Le CD, le FLAC et l’AAC Lossless d’Apple sont loin devant les versions MP3 et la différence existe à mes oreilles (richesse de son, nuances, profondeur des basses, souffle, saturation à haut volume, une foule de détails en fait) en tout cas entre les formats lossless et les encodages en 320 bien foutus…

    Et puis, par principe… Juste par principe… Ne pas s’habituer au compressé, je préfère faire le con élitiste plutôt que d’écouter ce qui parfois peut s’apparenter à de la bouillie (quand ce n’est pas bien encodé).

  • Viinz > On a trouvé ça curieux aussi de voir que la source n’était pas le choix premier des participants. Il faut quand même souligner que les compressions avaient été extrêmement bien réalisées. Généralement quand on pense compression on pense à une grosse perte. Là à l’oreille, on ne faisait quasiment pas de différence.
    C’était l’expérience qui était intéressant, je pense qu’en mesurant dans un labo, on voit vraiment une perte mais à l’oreille, c’est infime. Cela remet en cause pas mal d’idées reçues.
    En tout cas en matière de compression audio.

  • Bonsoir,

    Je vous lis et je vois des formats du genre : mp3, wma, aac etc… quelle est la difference anvec OGG ? qui soit disant au passage amorce un retour motivant des connaisseurs de la qualité !

  • Wolfen > OGG est surtout un format libre, effectivement, plusieurs personnes ont demandé pourquoi le format OGG n’avait pas été testé et c’est surtout car il n’est pas encore vraiment commercialisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *