Mon combat contre la cigarette

Je suis en proie à de grands tourments avec mes sentiments, je lutte contre mon cerveau, contre mon corps en permanence. J’ai pourtant arrêté de fumer en janvier 2008 grâce au Champix, mais souvent je rechute. C’est l’été que j’ai le plus de mal, surtout à cause des apéros le soir en terrasses.

A chaque fois que je m’installe pour boire un verre, les tables voisines fument. Et il y a toujours un anticyclone au dessus de moi pour que toutes les fumées des cigarettes viennent me chatouiller les narines.

Et puis mon régime à engendré de trop grande frustrations, être privé de tout ne m’a pas aidé.

Alors, cet été n’a pas fait exception, je voulais être en paix avec moi-même pendant les vacances, alors j’ai fumé. Ma fille a fait la gueule mais je lui ai promis d’arrêter de retour à Paris. Et c’est ce que je fais, ou du moins ce que j’essaye de faire. Je n’ai pas envie de reprendre du Champix, cette fois-ci, j’arrête tout seul avec ma volonté.

J’ai relu le livre d’Allen Carr (paix à son âme) pour me remotiver.

Il se passe de drôle de chose dans ma tête, je passe une grande partie de mon temps à lutter contre l’envie d’acheter des cigarettes.

C’est quelque chose de difficile à exprimer. Je suis dans un drôle d’état quand je commence à penser à fumer, je lutte le plus possible, je pense à tous ses moments agréables quand je ne fume pas,  mes poumons qui ne sifflent pas, les économies que je fais, les soirées que je ne passe pas à la fenêtre. C’est tellement agréable de ne pas fumer, on n’est pas obligé d’attendre la fin du bureau pour fumer, d’attendre la fin d’un voyage en train qui parait interminable. On n’a plus peur que le buraliste soit fermé et qu’il nous manque des cigarettes pour terminer la soirée.

On retrouve son énergie, on se respecte beaucoup plus. On fait partie des gens qui n’ont pas succombés à la tentation (Amen).
Je pense à tout cela devant un bureau de tabac.

Et d’un autre coté je vois l’image de James Dean, la clope au bec, l’air tellement cool, je m’imagine à sa place, je regarde les gens fumer, je me dis qu’ils n’ont pas l’air malades, ni mourants.

Devant un bureau de tabac, je suis comme docteur Jekyll et mister Hyde, une partie de mon cerveau lutte désespérément pendant que l’autre me pousse à y rentrer. Après tout, je ne suis pas à une semaine près, je pourrais arrêter plus tard, profiter de l’été pour être cool la clope au bec.
Mais est-on vraiment plus cool et plus détendu avec une clope ?

La cigarette est vraiment une saloperie bourrée de substances dangereuses qui nous rend complètement dépendant. Je comprends de mieux en mieux les vrais drogués, ceux qui essayent de décrocher de l’héroïne, comme cela doit être dur.

Pour toutes ses souffrances, on devrait tous porter plainte contre les cigarettiers qui nous empoissonnent la vie. Et je ne suis pas encore malade, mais pour combien de temps ?

Mon cerveau gauche sait que non, je ne suis plus un fumeur, je ne le veux plus et je vais y arriver, cela ne sert à rien de fumer, c’est être lâche que de céder.
Mais mon cerveau droit lui à lu Oscar Wilde et me dit que la meilleure façon de résister a la tentation c’est d’y céder.

Le piège, toujours le même piège, ne plus toucher à une cigarette, une seule. Ce n’est pas compliqué pourtant je le savais. D’autres l’ont vécu avant moi, j’étais prévenu. Pourquoi se croire plus fort que les autres.

Je vais y arriver, je le sais, mais quand et à quel prix ?

25 Commentaires

  • Tu vas y arriver, tu vas y arriver, tu vas y arriver…

    Je ne comprends que trop bien ce que tu ressens là.

    J’ai "rechuté" lamentablement pour ma part, depuis ma dernière résolution…
    Dans mon immense faiblesse envers moi-même, j’ai racheté une cartouche de 10 paquets pour à peine 10€ en Malaisie, cartouche que j’ai ramenée ici, en me promettant de ne pas en racheter après ça. De recommencer à arrêter.

    🙄

    Je suis bien d’accord, c’est l’été que c’est le plus dur de ne pas céder à la tentation. Tiens bon.

    🙂

  • Corinne > J’arrête et je reprends, c’est ça le plus dur. Mais je ne cède pas. Avec mes tentatives précédentes, quand je refumais, je laissais tomber et je refumais, point barre. Là, j’essaye de tenir, si je craque, tant pis, j’arrêterai le lendemain. Si tu savais le nombre de paquets que j’ai jeté le soir alors qu’ils n’étaient pas vides.

    Gilsoub > Le Champix est terriblement efficace, mais je ne peux pas passer ma vie sous Champix. J’ai juste commis une énorme erreur : Croire que je peux fumer de temps en temps, comme ça, juste pendant une soirée ou un week-end. Et c’est l’engrenage qui se remet en route.
    C’est ça qui est extraordinaire avec le clope, tu as beau le savoir, tu te laisse prendre au piège. C’est un phénomène assez unique. D’habitude quand je fais une connerie, c’est assez rare que je fasse la même deux fois de suite. On apprend, on prend de l’expérience. Avec la clope, j’ai vraiment du mal.

  • C’est étonnant la différence de réaction entre deux personnes! Le Champix a été avec moi d’une efficacité redoutable, traitement de 3 mois et depuis plus d’envie du tout, ou alors 10 secondes sans plus. Même en soirée, même sous l’emprise de l’alcool. Pire, je ne supporte plus les ambiances enfumées, non par frustration, mais bien bien pour le coté désagréable, pareil pour la chemise qui sent le tabac… Un jour j’ai révé que je refumais, je me suis réveillé en sueur, il m’a fallu un moment pour que je comprenne que ce n’était qu’un rêve! Bon dans ce tableau idillique, une seul entorse, quand même, une taf d’un "Monte Christo N°1", j’adorais le cigare quand j’étais fumeur, et c’est peut être le seul truc que je regrette vraiment! Ah oui, la taf, je l’ai trouvé dégueulasse!
    Allez courage, arrête tout et surtout essaye de ne pas y penser… De toute mes tentatives je pense que le bon résultat du Champix, c’est que justement on y pense plus à la clope!

  • Je bénie le jour où juste pour voir comment ça faisait j’ai demandé à mon père qui fumais si je pouvais essayer. Il m’a tendue sa cigarette et (il s’en doutait) je me suis étouffé 😉

    Je n’ai pas eu besoin de faire un autre essai de toute ma vie.

  • Si, si… tu vas y arriver.
    Euh… Jimmy Dean est mort 🙁
    pas de la clop mais quand même…

    Le sport, la pêche pour se bouger, la bonne haleine…
    A quoi bon faire un régime si tout le reste se casse la gueule ?

  • Legweak > C’est effectivement une grande chance, hier je repensais à mes premières cigarettes ; quel imbécile !!!

    Sasa > L’odeur de la pipe ne me dérange pas 😉

    Randall > Merci, je vais retourner lire ça, peut être y trouverais je de nouvelles informations.

    Maan > Je sais, si tu savais comme j’ai honte, mais je vais y arriver, j’en suis sur, mais putain, c’est dur.

  • ben figure toi qu’il m’arrive un truc bizarre en ce moment… sans que je cherche vraiment alors que je viens de passer 2 grandes semaines de travail intense et de stress, la cigarette s"est mise toute seule à me dégouter .. mon paquet a fait plus d’une semaine. Même avec ma meilleure amie, grande fumeuse j’ai passé la soirée sans avoir la tentation de fumer..
    Pourvu que ça dure!

  • Je reviens avec mes gros sabots et toujours le même conseil :

    Adressez-vous à une consultation anti-tabac auprès d’un hôpital.
    Croyez-moi, d’après ce que je lis de ce que vous dites de votre cas, vous êtes le candidat idéal pour une prise en charge de ce type.

    Un psy pour raconter tout ce que génère en vous la clop et le combat contre la clop, le nutritionniste ou la diététicienne pour la prise en charge alimentaire raisonnée et adaptée, le kiné et le sophro pour apprendre à son corps comment dire non.

    La volonté, beaucoup en ont. La motivation, c’est plus rare. Les consultations anti-tabac aide à trouver et ancrer la motivation, prérequis pour parvenir à cesser la consommation de tabac.

    Les consultations anti-tabac n’ont rien de commun avec les cercles des alcooliques anonymes. On ne va pas vous demander de participer à des groupes de paroles ou de faire vos preuves. Il s’agit d’une vraie prise en charge personnalisée.

  • Frogita > Continues si tu y arrives. Moi justement en présence de fumeurs j’ai du mal (tu le sais bien).

    sandiet > Merci pour tes conseils, je vais me renseigner finalement, tu as peut être raison.

  • Allez Denis courage, comme dit Corinne avec les voyages pour satisfaire notre soif de plongée, c’est trop facile de ramener des cartouches de cigarettes moi je plaide pour une cartouche de plongée à 10 euros.
    Qu’en pensez vous ?

  • Courage…
    Bonne idée de relire le livre d’Allen Carr, il m’a bien aidé pour mon arrêt de la clope.
    Mais c’est la plongée et l’envie de progresser en apnée qui ont fait la suite.
    En tout cas, chacun à sa motivation et sa façon, mais ta fille est certainement la meilleures des raisons 😉

  • fred > Ha la petite clope en sortant de plongée en Egypte, elle est fameuse celle_là…

    Philippe > C’est vrai que pour l’apnée c’est top, cette année, j’ai quand même senti de réels progrès. pour ma fille, je ne peut plus fumer devant elle, donc il va falloir que je m’y remette.

  • me revoilà,j’ai juste arrêté la clope il y a 11 mois, ton site Denis que j’ai lu pendant des heures, m’a donné du courage, je me suis dit pourquoi pas moi…. oui c’est encore vachement dure, le soir en terrasse peinarde à l’apéro avec mon loveur (qui fume ses clopes….). Je pense tjrs à la clope.;; Mais je pense sincèrement qu’il ne faudrait jamais re-fumer car c’est trop dur, de nouveau d’arrêter. Enfin tous les anciens fumeurs disent que c’est jamais fini…. ALORS DENIS COURAGE!!!!
    Bisous et je vous passe toute ma motivation qui quelque fois a fallu que j’aille chercher au plus profond de moi

  • Christ > Merci beaucoup !
    Je vais reprendre mon combat progressivement. Mon médecin m’a dit qu’à force d’essayer je vais y arriver. En tout cas ne craque jamais. C’est vraiment le truc à ne pas faire. Beaucoup de gens se font avoir comme ça. Une petite clope pour essayer : NO WAY !!!

  • Courage Denis… Moi en ce moment pendant les vacs je ne fume quasiment plus de clopes, juste un petit joint de black Bombay avec du bon whisky avt le repas du soir et hop au dodo! 🙂

  • J’ai moi aussi arrêté de fumer il y a deux ans grâce au Champix (je me demande toujours d’ailleurs qui a été dénicher un nom pareil !!) Je voulais simplement t’encourager à t’accrocher.
    Je pense que tu as suffisamment de motifs pour arrêter de fumer, mais, au cas où, une petite piqûre n’a jamais fait de mal :
    Bonne chance !!

  • un jour, j’ai pris la clope entre 2 doigts , d’un bout a l’autre, et je me suis dit : ma fille, tu es plus forte que ce piti rouleau (de papier plein d’herbes et de merdes de commerciaux.) et là, je me suis respectée et sentie plus forte que ce piti rouleau.
    imaginez vous en train de faire un bras de fer avec cette tige assise en face, de demarrer une course de fond avec cette tige qui sautille à vos cotés etc…z’avez l’air couillon, hein?? alors cherchez ce que compense la clope et recentrez vous sur votre bel etre!!! quant à la photo de james dean, elle serait dans plus de chambres si ses levres etaient libres pour nous envoyer des baisers.

  • Coucou Denis,

    Moi j’ai arrêté y a plusieurs années, sans rien, à la force de la volonté.
    J’ai lu le bouquin d’Allen Carr et ça m’avait pas mal aidé.
    Pas sur le coup mais justement quand j’avais des envies de fumer par la suite.

    Je crois qu’il ne faut pas se "dévaloriser" ni s’en vouloir quand on reprend.
    Chaque essai est en général un pas de plus vers l’arrêt complet.
    Je pense que tu as envie d’arrêter de fumer donc je sais que tu vas finir par y arriver.

    Y a un truc important aussi à savoir c’est que l’envie de fumer, la vraie, celle qui te fait faire n’importe quoi pour allumer une clope ou sortir pour chercher un bureau de tabac, elle ne dure que 3 minutes.
    Il faut trouver un truc qui permette de faire passer cette envie et ne pas céder pendant ce court laps de temps.
    Moi au bureau je m’autorisais 5 minutes d’internet pour ne pas suivre les collègues qui descendaient fumer et m’aérer l’esprit.
    Et quand je n’étais pas devant un écran je buvait un verrre d’eau ou allais m’acheter à boire.

    Voilà, mais effectivement, comme tu l’as dit, l’envie de fumer ne disparait jamais.
    Mais avec le temps elle est de plus en plus rare et surtout de moins en moins violente.
    Moi ça me dure cinq secondes c’est un flash et puis ça passe.

    Bon courage.

  • Je te lis et j’ai très peur, je commence tout juste mon sevrage, la dernière c’était hier soir à 22h30, je l’ai tant appréciée,
    Il est 10h30, ça fait 12h que je n’ai pas otuché une clope… le manque commence à venir, j’ai pourtant trouvé toutes les motivations, la reprise du sport, le budget trop lourd, mais là 12h et je me sens seule,… c’est assez frustrant, parce qu’après tout ça me procure un tel bien, je en veux pas de Champix et compagnie, je compte sur ma volonté,j’ai prévenu mon entourage que j’allais être excécrable, mais j’ai trop envie de prendre juste une dernière, comme à chaque fois que j’essaie.
    J’ai 30 ans et ça fait 16 ans que je fume, cette saloperie fait partie de ma vie, je ne sais pas par quelle addiction je pourrai la remplacer, je sais qu’il faut du temps, le dernier essai m’a fait prendre 40 kilos, j’ai repris pour perdre.
    je suis une future ex-fumeuse qui essaie de trouver une solution pour ne pas reprendre, ça fait pitié d’être enchaîner à la nicotine comme ça.
    A vos conseils, merci

  • Joelle et Champix et felicie > Merci !

    Adeline > Pas évident de donner des conseils. Moi personnellement la volonté ne me suffit pas, mais chacun son truc. Par contre il faut absolument se peser tous les jours pour éviter de prendre du poids, avec l’arrêt de la clope, ça va très vite. J’avais pris un kilo (surtout à cause de l’achat d’une machine à gaufre), et bien j’ai fait deux jours de régime pour compenser. Merci, j’ai donné l’année dernière, perdre un kilo ça va, plus c’est difficile, surtout si on ne fume plus et c’est aussi une des raisons qui m’ont fait reprendre la clope au printemps, pour maigrir plus vite et rendre mon existence de regimeur plus supportable…
    Courage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *