Week-end à Aix en Provence

Bon, il n’y a pas eu que des erreurs lors de mon dernier week-end à Aix. Seul le départ à été un peu chaotique. Après un dernier tour à la Fnac d’Aix pour être sûr qu’il n’y avait rien à faire pour mon appareil photo, j’ai laissé tomber mes soucis grâce aux charmes de la vie provençale.
Les photos de cet article ont été prisent avec l’appareil de Sylvie (heureusement, on à le même).

Une soirée à Aix en Provence

Nous sommes allé dans un petit hôtel de charme vraiment mignon : le Prieuré, simple, très bien situé à côté d’Aix. Cerise sur le gâteau, il y avait même le Wi-fi, mon Samsung NC 10 est d’ailleurs le seul appareil qui ne m’a pas laissé tomber pendant le week-end. C’était vraiment agréable de prendre le petit déjeuner en terrasse en lisant ses mails et en préparant les visites de la journée sur le Net.
On était vraiment bien dans cet hôtel, je vous le recommande vivement. Il y a un parking car à Aix, c’est pareil qu’à Paris pour se garer.

J’ai aussi laissé mon régime de côté tout en faisant quand même attention, pas de frites, pas de pâtes, malgré le nombre impressionnant de pizzerias que j’ai pu croiser.  Les Aixois aiment la pizza à emporter. On peut même prendre un verre dans un bar et arriver avec une quatre fromages commandée ailleurs, on est loin de la rigueur Parisienne.
Bref pas de folies gastronomiques, j’ai rien perdu, j’ai rien gagné. A la place du déjeuner un Pastis faisait l’affaire…

J’aime bien cette ville, tout est fait pour vivre dehors, et il y a de la place pour tous le monde contrairement à Paris ou au moindre rayon de soleil il n’y a plus de place en terrasse.

Le petit port des Goudes

Aix est à 20 minutes de la mer, je n’ai pas résisté à l’envie de faire découvrir les Goudes à Sylvie. Le dernier endroit de Marseille avant les Calanques, un petit port de pêche ou la vie semble s’être arrêté. C’est calme, des pêcheurs réparent leurs filets et repeignent leur bateau. On a plus le droit de construire, donc ça reste tel quel, des petites maisons qui n’ont plus de prix. Passer un moment aux Goudes c’est la garantie de revenir zen et pourtant c’est à 15 minutes du centre de Marseille : Magique.

Il y a quelques années, j’avais d’ailleurs passé une semaine au centre de loisirs des Goudes. C’est un bon club de plongée, qui propose hébergement et restauration, ce qui était rare à l’époque. Confort sommaire, mais nourriture de bonne qualité et une vue extraordinaire sur le petit port des Goudes.

On est aussi allé à Cassis, là il fallait être super motivé, car quand il fait beau, trouver une place de parking est un véritable challenge. C’est mignon tout plein mais toujours bondé de monde, mise à part l’odeur de la mer, je ne vois pas une grande différence avec les Halles en terme de boutiques et de foule.

Un petit tour à bord d’un promène couillon pour visiter les Calanques, pas vraiment original mais on avait envie de mettre les pieds sur un bateau et cela nous a donné un petit avant goût des nos futurs vacances.

Concert au Lac de Bimont

Le lendemain nous avons passé un après midi extraordinaire en allant du côté de la montagne Sainte victoire.
Après avoir laissé la voiture dans le village des Hameau des Bonfillons, nous avons descendu un petit sentier en direction du Lac de Bimont.

Un bon cigare au bord au bord du lacLà, des amis violonistes nous on joué un petit concert privé. C’était tout simplement grandiose. J’avais emporté du Pastis, je me suis allumé un cigare et je les écoutais en regardant la vue sur le lac de Bimont avec son eau couleur turquoise : Tout simplement magique comme moment, un véritable festival des sens.
Le week-end s’est terminé par une fête sublime sur les hauteurs de Aix avec une vue imprenable sur la région.
J’ai eu vraiment du mal à rentrer à Paris le dimanche, en plus, pour m’accueillir, je me suis cassé la gueule dans le RER…

5 Commentaires

  • Ouh la la… ton article me file le blues !…

    Les Goudes, Cassis, Aix… Même si je me suis bien réadaptée à ma vie parisienne, les trois ans et demi passés à Marseille ont laissé des traces : quelques aspects de Marseille me manquent parfois. Comme le soleil le matin au lever du jour, ou la dolce vita peu avant la frénésie du midi, ou les sorbets et glaces de la Pointe Rouge,…

    Et pour la pizza, il n’y a pas qu’Aix : les Marseillais l’ont adoptée de préférence au fast-food (euh… ce n’est pas la même chose finalement ?…).

    Allez, courage, tu repartiras bientôt !

    😉

  • Marie-Ange > Et oui, en même temps je ne te plains pas trop vu les derniers séjours que tu as fais. Mais c’est vrai que la vie là-bas à l’air tellement agréable.

  • Hé, je croyais que tu avais arrêté la fumette et je vois un GROS cigare ??? De confusion, tu en as même doublé la légende de la photo 😉
    Les Goudes, magique en effet : J’y déjeunais encore d’un gros sar grillé dimanche dernier !

  • Francis > J’ai arrête la clope mais un petit cigare de temps en temps c’est agréable et cela m’empêche d’avoir envie de fumer. Pour les Goudes, on a dû se croiser car j’y étais samedi.

  • Je reviens d’un week-end à Marseille et Aix: les calanques, le panier, le cour Mirabeau…prendre le temps de vivre, c’est dur de rentrer!
    Je ne connaissais pas du tout la région et du coup j’avais fait des recherches sur internet et j’ai découvert ####### [pas de pub sauvage, merci] un site spécialisé dans le citybreak et où j’ai déniché des super adresses de petits restos notamment Chez Michel, où j’ai découvert la bouillabaisse! c’est délicieux!
    J’en parle par ce que ce site a l’air de se démarquer des autres sites de voyages et que c’est toujours intéressant de se refiler les bons plans!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *