Mes vacances côté voyages : La Bretagne

trinite

Pas de voyages dans les îles cet été, peut être un peu plus tard en hiver, on verra.

Cette année, j’avais vraiment envie de partir en Bretagne, cela fait plusieurs années que je passais mes vacances dans les Caraïbes, je voulais retrouver les jolies couleurs de la Bretagne.

Surtout que chez nous, il en faut pour tous les goûts, car on aime la voile, la plongée, le cheval, la photo. Et pour cela la Bretagne est parfaite. Il y a une palette d’activité pour toute la famille.

Et puis j’y ai des attaches affectives

Le seul problème, c’est le temps, on est jamais sûr du temps qu’il fera le jour même, donc il faut pouvoir s’organiser : maillot de bain pour tout le monde mais polaires et cirés dans le coffre de la voiture. Surtout que nous sommes partis la première quinzaine de juillet où le temps était encore incertain et ça fait tout drôle de rentrer à Paris sous un soleil de plombs et d’entendre à la météo que les vacances commencent enfin ;(

Mais peu importe, les vacances en Bretagne ce sont donc avant tout des vacances sportives, riches en découvertes, rien à voir avec le farniente et les séances bronzette (de toutes façons, on n’aime pas ça).

Avec ma fille c’est le moment de lui montrer les petits trucs que j’aimais bien faire quand j’étais petit, et c’est aussi le moment pour lui faire découvrir des choses différentes qu’elle ne fera pas forcement à Paris.

D’abord elle à passé son diplôme de plongée mais ça je vous en reparlerai plus tard (ma grand fierté de l’été), elle à commencé aussi à faire de l’initiation à la voile car elle aimerait bien habiter sur un bateau pendant les vacances, moi aussi j’aimerai bien mais je voudrai être sûr qu’elle aime ça, on embarque pas un enfant n’importe comment.

Il est énorme ! Et puis il y a la plage, ce formidable terrain de jeu! On retrouve tous une âme d’enfant sur la plage, dommage qu’elle n’aime plus faire des pâtés sur la plage, donc pas de pelle et de seau cette année, par contre, je lui ai appris à pêcher, une activité que je pratiquais étant petit mais que j’avais complètement oublié.
J’étais fier de lui montrer mon savoir, même si on n’a pas attrapé un seul poisson, on a bien rigolé et passé de beaux moments ensemble.

Des belles vacances, mais un peu courtes quand même.
A suivre.

CarteVoir la Presqu’île du Rhuys sur la carte.

9 Commentaires

  • Eric > Le bateau, c’était une initiation, pas grand chose à voir avec la vie à bord, et puis tu sais elle bien, elle est pas chiante, tout l’amuse.
    Pour la plongée c’était différent, je lui ai dit que je ne l’emmènerais pas aux Maldives si elle ne plongeait pas 😉
    Et puis surtout, c’était super bien fait ses cours, j’en parlerais plus tard.

  • J’ai passé toute mon enfance à Penvins…

    Cela m’a guérie de la presqu’île, trop venteux, trop de changements de temps, trop d’algues, de crabes, de galets, je préfère finalement les plages de vendée (et c’est une bretonne qui dit cela, shame on me !)

  • Dom > Penvins c’est super venteux, la preuve on y est allé pour le festival du Cerfs-Volants (les journées du vents).
    Par contre effectivement si tu n’aime pas les crabes et les algues, c’est con pour toi.
    Je ne connais pas du tout la Vendée, pas assez de relief, donc pas de plongée possible.
    Heureusement, il en faut pour tout le monde.

  • ennA > Je ne choisi pas mes lieux de vacances par hasard. Et puis j’avais déjà naviguer dans la région avant, donc certains ports m’étaient familiers.

  • elle est marrante cette photo, elle a un côté un peu désuet. Pas seulement à cause de la deuch genre les gendarmes en bretagne, mais également dans les couleurs.
    J’ai hâte de t’entendre sur le baptème de plongée de ta fille. Cet été, j’ai rencontré 2 mômes de 12 ans qui avaient passé leur PADI et qui plongeaient avec leurs parents. certains parents étaient complètement inconscients à mon sens, du genre à faire plonger l’enfant 3 plongées par jour, histoire qu’il e s’emmerde pas sur le bateau pendant que les parents plongeaient… et d’autres étaient beaucoup plus raisonnés sur le sujet avec une théorie qui vaut ce qu’elle faut. Autant de mètres de profondeur que d’années accumulée. Si t’as 12 ans, tu as le droit d’aller à 12 mètres, 1′ ans 14 mètres , etc… ca vaut ce que ça vaut, mais ça me semble assez éclairé comme jugement.

  • Marie > Ca ne se passe pas du tout comme ça, la plongée enfant est super encadrée car leur poumons ne sont pas encore formés. Ma prochaine note parlera de ça, mais ma fille est loin de faire trois plongée par jour, surtout que la notion de profondeur est super importante. Après, chacun fait ce qu’il veut avec ses enfants…
    Merci pour la critique sur la photo, c’est l’une de mes préférées, même si il y a beaucoup de traitement derrière.

  • Bonjour,

    Etant en Bretagne, je peux garantir que c’est une très belle région pour tout ce qui est sports aquatiques. Et merci pour cette description de la Bretagne 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *