Les Seigneurs de la mer

Requin Forcement ce sont les mêmes qui iront voir ce film, donc il y a peu de chance pour qu’il ait un réel impact sur notre façon de penser, forcement ce sont les mêmes qui en parleront et l’information ne sortira pas d’un certain milieu, celui des gens un tant soit peu cultivé avec une vague conscience écologique, comme toi cher lecteur… Evidemment, car je n’ai pas de lecteur pêcheurs/braconnier aux Galápagos, c’est dommage cela aurait pu le faire réagir…

J’ai bravé ma hantise du cinéma hier soir pour aller voir Les seigneurs de la mer (Sharkwater en anglais) de Rob Stewart. Je n’ai pas appris grand-chose que je ne savais déjà sur l’extermination massive des requins, en plus Rob Stewart s’aime beaucoup et il aime être filmé et ça c’est plutôt gonflant, donc je ne dirais pas que ce film est génial même si je suis entièrement d’accord avec ses idées.

Je voulais juste revenir sur deux ou trois petites choses qui m’ont interpellé, d’abord c’est bien d’aller traquer les vilains braconniers qui chassent n’importe quoi n’importe comment, mais il ne faut pas oublier que ces hommes là ne sont pas en mer pour leur plaisir et qu’ils ne font pas ce sordide métier pour le plaisir de tuer. Mais dans des pays pas si lointains que ça, c’est avec la pêche qu’ils arrivent à vivre, comme d’autre vivent de la drogue. Et ce sont souvent les pays dit « développés » qui vont leur faire des reproches alors que le malaise a gangrené chez nous.

Pour la drogue ont veut bien aller chasser le dealer mais on n’a pas envie de payer mieux le paysan qui cultive la coca. Avec un système pareil, je peux vous assurer que la chasse au dealer est loin d’être terminé.

Pour le requin, c’est un peu pareil, il y a des gens qui sont prêts à payer très cher à des gens très pauvres et l’écologie c’est plutôt une préoccupation de riches. Je ne pense donc pas que l’extermination des requins vienne uniquement de notre phobie des requins.

En gros on ressort de ce film en se disant que finalement on va bien finir par la détruire cette planète, mais ça on le savais déjà.

La seule phrase qui m’a vraiment marqué dans ce film, c’est que ce sont toujours des minorités qui agissent pour le bien de tous, jamais la masse. En masse on ne fait rien de bon, il faut toujours une poignée d’hurluberlus pour venir faire bouger les choses.

Pourtant il va falloir s’y mettre un jour, mais quand ?

Le site du film Sharkwater

7 Commentaires

  • Oh, moi qui m’attendais à un super doc … La bande annonce ressemble à une bande annonce de superproduction, j’espérais que ça ne servirait qu’à amener les gens en salle, mais si on tombe dans les gros plans du réalisateur, ça peut effectivement vite devenir pénible ! Je vais quand même aller le voir, plein de choses à apprendre sur le sujet, mais là je traine un peu des pieds …

  • bien content de ta critique qui resume assez bien la chose. Reste qu’au niveau docu, cela change un peu de ceux de michael Moore ou de la vague actuelle (trop) penchée sur la guerre en Irak(je conseillle quand meme Taxi for the dark side). J’ai pour ma part appris mal de choses mais reste entierement d’accord sur certains principes : tant qu’il y aura de la demande, l’offre suivra. Idem pour le mouvement de massequi a du mal et qui se refugie derrière le collectif industrialisé. Pourtant , ca prend pas beaucoup de temps de changer ses habitudes ? (except la cigarette et la, je dis bravo monsieur !)

  • Bien que je suis très sensible à ce genre de sujet, je ne pense pas aller le voir, j’ai déjà vu pas mal de reportages ou articles à ce sujet et donc je ne pense pas y apprendre plus que ce que je sais déjà.
    Il est certain que l’on est en train de boussiller notre planète à toute vitesse. Il y a trop d’enjeu financier pour tout arrêter. Hélas l’avenir pour nos enfants et petits enfants n’est pas brillant

  • tu as bien résumé le malaise actuel. Sinon, les documentaires , ce n’est pas trop mon truc mais ça a le mérite de faire parler des sujets qui touchent la planète , un peu comme "la journée de…" Histoire de ne pas oublier…
    Mais en attendant, ça ne fait pas vraiment avancer le schmilblick

  • Ah oui faut que j’aille le voir ce film, j’en avais parlé sur mon blog en… juin 2007 (déjà).

    Tiens à l’époque j’avais eu un commentaire d’un certain… Denis 😉

    Bon, au départ je suis contre la pêche au requin mais pour avoir participé récemment justement à la pêche d’un requin (à suivre prochainement sur mon blog) je vais surement revoir mon jugement 😉

    Nan, en fait ça rejoint ce que tu dis dans ta note à savoir que pour certains c’est leur gagne-pain. C’était le cas pour cette pêche… fortuite.

    Demain je ne bosse pas, je vais peut-être y aller.

  • Codornew > Attention je n’ai pas dis que ce n’était pas bien, c’est une excellente initiative d’avoir fait ce film, seulement je connais déjà bien le sujet. Mais je t’encourage à aller le voir.
    Ils devraient le passer à la télé à une heure de grande écoute au lieu de nous faire ch… avec leurs émissions de variétés qui nous abrutisse.

    Corine > c’est impossible de lutter contre le pouvoir de l’argent, même si c’est pour notre bien, même si on sait qu’on est en train de foutre notre planète en l’air. Tant que ceux qui ont le pouvoir ne bougent pas, il ne se passera rien. Le problème c’est que l’on croit égoïstement que seule les générations futures seront touchées, mais nous aussi on va en chier.
    Tout ça pour qu’un petit con gagne des millions…

    Isabelle > C’est justement ce qui est invraisemblable, on sait qu’on va droit dans le mur, des scientifiques le prouvent ainsi que des tas de gens et on ne fait rien, enfin les autorités ne font rien, c’est pourtant pour ce genre de choses qu’ils sont élus.

    M@ster > C’est clair on ne peut pas non plus en vouloir aux braconniers, quand tu as faim et que tu as une famille à nourrir et bien tu fais ce que tu sais faire et ce que l’on te propose. Faudrait commencer par diminuer les inégalités sociales et pas seulement se servir des certains pays et les piller de leurs ressources.
    Mais c’est comme ça, on a toujours besoin d’un plus pauvre que sois.

    Legweak > La pêche au requin, c’est comme tout, si c’est pour nourrir ta famille, vas y, va tuer un requin, c’est la loi de la nature. Allez les décimer pour n’en prendre que les ailerons parce que soit disant cela à des vertus thérapeutiques à la con qui sont scientifiquement prouvées comme fausses, là je ne suis pas d’accord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *