l’Homme qui voulait vivre sa vie

Douglas Kennedy Comme quoi les conseils de lecture sur les blog ça peut être payant, merci Mimie de m’avoir fait découvrir Douglas Kennedy, pourtant je suis assez méfiant des auteurs à succès auteurs de best-sellers car ils reprennent souvent les même astuces de livres en livres.

Et d’ailleurs Douglas Kennedy n’échappe pas à la règle, cependant après avoir lu Les charmes discrets de la vie conjugale, après avoir dévoré Cul de sac, j’ai englouti presque aussi rapidement l’Homme qui voulait vivre sa vie qui m’a totalement fasciné par son intrigue, impossible de lâcher le livre.

Des histoires d’hommes simples qui arrivent à se mettre dans des situations vraiment ennuyeuses, des vies qui basculent à cause d’un simple événement, des couples brisés, des vies anéanties pour pouvoir repartir à zéro. Du coup j’ ai acheté Les Désarrois de Ned Allen (que j’ai déjà sacrément entamé) et La poursuite du bonheur. Et je compte bien tous les lire. Car le plaisir de découvrir un nouveau roman de Douglas Kennedy est de plus en plus fort à chaque fois, on connaît un peu mieux la façon dont il va nous tenir en haleine et on se plonge dans l’histoire comme un drogué qui vient de se ravitailler et qui sait qu’il va enfin passer un bon moment.

Au secours pardon En parlant de drogué, j’ai aussi lu : Au secours Pardon de Frédéric Beigbeder, j’adore cet auteur, je vous en avais déjà longuement parlé sur mon ancien blog (lien supprimé, le blog n’existe plus).

Celui-ci m’a un peu déçu, c’est une longue suite de confessions un peu décousues et sans véritable intrigue. Mais comme toujours il y a d’excellents mots, des phrases très drôles, une analyse de la société que je trouve très pertinente, rien que pour cela je vous recommande ce livre, à condition néanmoins d’apprécier le personnage.

8 Commentaires

  • L’homme qui voulait… est le 1er livre de DK que j’ai lu. C’est surtout celui là qui m’a donné envie de lire tout ce qu’avait écrit le bonhomme. Un peu comme John Irving et Harlan Coben

  • Ah oui quel auteur. La poursuite du bonheur (le prochain sur ta PAL ?) est un pur régal, une grande saga sur fond de maccarthisme. J’ajouterais son dernier aussi sur ta Pile A Lire : la Femme du Vème , si injustement décriée, et puis son récit de voyages en territoire américain, Au Pays de Dieu, grinçant à souhait.
    Et pour changer un peu, je te conseillerais de goûter au talent du suédois Stieg Larsson au travers d’une trilogie passionnante, Millenium, malheureusement sa seule et unique oeuvre, pour cause de mort subite. Le dernier tome sort le 15 septembre pour info. Bonne lecture ! Bisous.

  • Tous ceux qui ont lu les bouquins de DK ont adoré!! Demain je file acheter l’home qui voulait vivre sa vie…depuis l’temps que j’dis que j’devrais davantage bouquiner…
    Pour Beig…j’vais voir car ta critique semble mitigée
    kISSES
    missJu

  • Mimie > pour la Femme du Vème je le lirai aussi, mais je les prends dans l’orde chronologique. En tout cas merci pour cette découverte, même si hier soir je me suis couché super tard car je n’arrivais pas à lâcher les Désarrois de Ned Allen, je l’ai presque fini, il est grandiose aussi, quel talent ce mec et quel suspence.
    Pour Stieg Larsson je crois que je vais suivre ton conseil.
    Merci encore !

    Miss Julie > Franchement tu peux y aller, ça vaut le coup, c’est ma grande découverte de l’année au niveau litteraire mais fais gaffe on devient accroc.

  • Oui les désarrois du pauvre Ned sont palpitants, je te comprends… et j’y pense, "Rien ne vas Plus" n’est pas mal non plus, histoire d’en rajouter encore. Attention à l’overdose quand même !

  • Mimie > ça y est, j’ai fini les désarrois de ce pauvre Ned, quelle histoire. Ca m’a scotché.
    Bon je vais peut être lire autre chose avant d’attaquer le suivant.

  • D.K est génialissime, je l’ai découvert il y a quelques mois et j’ai déjà lu tous ses livres, je me force à ne pas acheter la Femme du Vème, j’essaie de repousser l’échéance pour ne pas avoir à attendre trop longtemps avant le prochain en fait!
    Merci pour l’info sur Stieg Larsso!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *